La ville est un piège

0
393

Par Frank Hilliard dans Council of European Canadians (traduction).

Les gens qui vivent dans des condominiums en hauteur sont comme des singes qui vivent dans la canopée de la forêt ; tout va bien jusqu’au jour où les bulldozers arrivent et que ça ne va pas. Il s’avère que les singes n’ont aucune idée à quel point leurs perchoirs sont précaires dans des arbres qui peuvent être abattus.

Le problème que nous, les humains, avons est le même. Nous considérons les grands bâtiments comme permanents comme des montagnes alors qu’en fait, ce sont des pièges dangereux qui peuvent tuer, et qui tueront, lorsque l’effondrement économique et culturel prévu se produira.

Je ne parle pas ici d’événements dramatiques comme l’attaque du World Trade Centre, aussi effrayante que cela ait pu être. Le problème que je décris est ce qui arrivera si l’ordre civil s’effondre et que ces bâtiments perdent de l’électricité, de l’eau ou sont envahis par des foules à la recherche de sexe, d’argent, d’alcool ou de nourriture.

Le problème d’alimentation est évident quand on sait que beaucoup de gens sont trop âgés et infirmes pour grimper ne serait-ce que deux ou trois étages, et encore moins 40. Une fois au sol, il n’y a aucun espoir qu’ils puissent remonter sans ascenseur. Deuxièmement, il y a la question de l’eau. Sans eau à rincer, les appartements n’ont aucun moyen de se débarrasser des déchets corporels. Un immeuble plein de toilettes est un spectacle d’horreur que vous ne voulez pas imaginer.

Le vrai problème, cependant, c’est la nourriture. Si les livraisons de nourriture sont retardées ou interrompues, une véritable panique s’installe lorsque les gens commencent à chercher quelque chose à manger. Les foules ciblent généralement les magasins d’alimentation, de vêtements et d’appareils électroniques, mais en cas de perturbation prolongée, elles font irruption dans les immeubles d’habitation et les condos à la recherche d’alcool, de nourriture et de sexe. Tout cela sera dans l’obscurité, bien sûr, parce que l’électricité sera également coupée. Et les incendies allumés par la foule brûleront librement et se propageront lorsque la police et les pompiers s’effondreront parce que leurs membres se sont précipités à la maison pour protéger leur famille.

Des coups de feu éclateront alors que les gangs criminels se rendront compte qu’ils ont les mains libres pour partager le butin, enlever et violer des femmes et amasser de la nourriture.

S’évader en voiture s’avérera impossible car les lampadaires seront éteints et les stations-service ne pourront plus pomper d’essence (pas d’électricité). Vous serez à pied et, en tant que tel, vous serez particulièrement vulnérable même à de petits groupes de voyous.

D’autres ont écrit des livres sur la façon de s’évader d’un environnement urbain avec un pack, une carte, des caches de nourriture et une destination, alors je ne vais pas répéter leur conseil ici. Ce que je tiens à souligner, c’est que les grands immeubles et les centres urbains en général dépendent d’un haut niveau d’organisation, d’un flux constant de nourriture et d’une alimentation fiable en eau et en électricité. Enlevez ces choses et les villes deviennent inhabitables. Beaucoup de gens mourront, surtout les personnes âgées, les jeunes et les malades.

Ce que cela signifie, c’est que si vous choisissez de vivre dans une ville, vous devez croire que tout ce que vous connaissez continuera dans un avenir infini ; que les services seront fournis, que les épiceries resteront ouvertes, que la police et les services d’incendie seront opérationnels. Vous pariez sur notre civilisation.

Vous faites ce pari malgré le fait que toutes les civilisations précédentes – toutes – se sont effondrées, certaines très rapidement. Vous pariez que ça n’arrivera pas, ou que ça n’arrivera pas de votre vivant.

C’est un gros pari. J’espère que vous avez raison.

 

Vos partages nous permettent de continuer, merci !