[Tribune Libre] : Actions envisageables pour combattre les ennemis de la France

0
101

Paru dans Blanche Europe

La France est à présent soumise à trois ennemis qui agissent de concert, à savoir les vecteurs directs de l’islamisation (ayant la volonté d’établir la charia dans notre pays), les acteurs de la décomposition française (qui font la promotion d’une immigration de masse) et nos propres travers (en particulier l’individualisme, la lâcheté, la soumission au règne de l’argent et de la technique, le vide spirituel et la déchéance du sens moral et esthétique).

Une fois ces ennemis désignés avec objectivité, il devient possible d’envisager les actions les plus appropriées pour les combattre. L’action politique traditionnelle est en l’état vouée à l’échec, du fait que le système électoral sert les intérêts du régime oligarchique anti-France.
Militer dans un parti d’orientation nationaliste est une action dangereuse si l’on veut faire des actions violentes, le régime anti-France de Macron étant à l’affût pour ficher S ceux qu’ils jugent les plus gênants parmi les nationalistes déclarés.

Voter n’a d’ailleurs plus qu’une valeur de résistance symbolique et permet tout au plus d’avoir une idée sur le nombre de Français pas encore tout à fait soumis dans leur tête et ayant encore à minima une conscience raciale. Les sites « patriotes » accessibles sur internet, quelle que soit leur orientation, sont sans conteste utiles mais n’ont au final qu’un impact qui semble limité car ils prêchent surtout à des convaincus.
De plus, ils demeurent encore marginalisés et noyés par la propagande des médias dominants. Ils canalisent l’énergie de leurs lecteurs dans des commentaires redondants qui ne font pas avancer la résistance d’un iota, sans compter qu’ils ont tendance à se critiquer les uns les autres. Très peu en fait s’opposent réellement au Système, si l’on définit le Système par celui d’une élite auto-proclamée qui veut nous asservir. Certains se targuent avec fierté, voire vanité, de ne pas être des dhimmis, tout en louant Israël et les Juifs, sans avoir conscience qu’ils ne sont en fait que des goyim voués à être sacrifiés par ceux dont ils font l’éloge…

Le couple Christine Tasin et Pierre Cassen fait figure de proue dans ce domaine. D’autres ne cachant pas leur antisémitisme mais aveuglés par leur haine du juif s’allient avec l’ennemi de leur ennemi : dans cette alliance tout à fait contre nature, ils oublient qu’ils seraient les dindons de la farce une fois sous la charia. Mais impossible de faire entendre raison à Alain Soral qui se convertira sans doute à l’islam comme le fit son idole Roger Garaudy, sur le tard…

Les organisations « patriotes » telles que le Cercle des Citoyens Patriotes ou les Volontaires pour la France sont à éviter : leurs réunions sont des sortes de psychothérapie de groupe pour anciens combattants, la plupart du 3ème âge, et qui ne débouchent sur aucune action. Des activistes juifs y sévissent et veillent à stopper toute velléité de propos antisémites. Enfin, des agents infiltrés de la DGSI attendent patiemment le moindre de leur faux pas.

En ce qui concerne les vecteurs directs de l’islamisation (les colons allogènes mahométans, plus ou moins actifs en la matière), l’action ne sera pas la même en fonction des territoires, en distinguant les territoires où la population musulmane est déjà majoritaire et les territoires où cela n’est pas encore le cas.

Dans le premier cas, les Français non musulmans qui y habitent sont à la merci d’une opération ciblée de djihad (pouvant se décliner en une multitude de types d’agression), et qui peut se déclencher à tout moment. Ces territoires devant être à l’heure actuelle considérés comme temporairement perdus (avant leur reconquête par la force), l’urgence pour ces Français est de déménager. Pour ceux n’en ayant pas les ressources financières, ils devraient (dans un monde idéal) pouvoir compter sur la solidarité familiale et d’une façon plus large sur la solidarité entre Français.

Un de nos pires travers, l’individualisme, devrait être combattu à cette occasion pour créer un fonds d’aide aux réfugiés de ces territoires islamisés, car ces Français sont bel et bien victimes d’un nettoyage racial qui va aller crescendo.

Dans le deuxième cas, un Français digne de ce nom doit ostraciser au maximum les musulmans qu’ils croisent dans son environnement, y compris professionnel (sauf s’il est engagé dans des opérations de renseignement ou d’infiltration aux fins d’actions de résistance). Tout lien amical doit bien sûr être rompu et il faut s’efforcer d’une façon ou d’une autre de leur rendre la vie impossible. Blasphémer sur Mahomet en leur présence est par exemple un bon moyen pour les indisposer. Si un Français dispose d’un pouvoir de recrutement sur le plan professionnel, il doit mettre en œuvre la discrimination la plus négative possible. En matière de consommation, le boycott de tout commerce tenu par des musulmans est de rigueur, ainsi que des produits dont les entreprises pactisent avec l’ennemi (ex : Kellogg’s dont certains paquets de céréales sont estampillés d’un logo noir de la Halal Food Authority, la chaîne de restauration Quick qui ne propose que de la viande halal et j’en passe…).

Ce n’est évidemment pas avec ce seul type d’actions que nous gagnerons la guerre. L’ennemi musulman ne comprend en effet que la force. La question musulmane (qui se pose du fait d’une population musulmane en France beaucoup trop nombreuse) ne peut avoir que deux solutions :

  • Soit la mise en œuvre de lois anti-islam où l’islam serait déclaré officiellement comme secte. Ces lois entraîneraient notamment l’interdiction de la viande halal, la fermeture de toutes les mosquées, l’interdiction des prières de rue, l’interdiction du port du voile dans tout espace public et la criminalisation de la circoncision rituelle chez les mineurs. Les peines pour les récalcitrants seraient d’une sévérité absolue avec privation de tous leurs droits (finies les allocations !), déchéance de nationalité pour les binationaux et exil pour les Français de papier sur une île désertique en territoires d’outre-mer jusqu’à la vente de ces territoires (effectué dans le cadre d’un règlement rapide de la dette, autre forme d’asservissement). Ces lois anti-islam ne peuvent s’envisager que si le régime oligarchique anti-France est renversé par un coup d’état (on peut toujours rêver !). Il est notable de voir que les lois anti-islam ne pourraient être mises en vigueur que parallèlement à des lois anti-juives, l’interdiction du halal et du casher étant étroitement liée, sans compter la criminalisation de la circoncision rituelle. La désislamisation de la France ne peut se faire sans la détalmudisation, l’islam n’étant qu’un instrument parmi d’autres pour nous asservir. Une invasion de nègres est aussi nuisible qu’une invasion de mahométans (l’un empêchant pas l’autre !) et si les talmudistes manquaient d’Untermenschen pour nous asservir, ils seraient capables de programmer des robots pour nous mettre sous leur joug, puisque après tout nous ne sommes que des animaux à leurs yeux.

 

  • Soit la mise en œuvre d’actions usant de la force, dont la légitimité repose sur le droit du peuple français à se défendre pour sa survie. Les organisations patriotes et nationalistes étant à ce jour de plus en plus surveillées par le régime démocide de Macron, le passage à l’acte doit être organisé dans un premier temps soit en mode loup solitaire, soit en microcellules au maximum 3-4 personnes ayant des liens d’amitié de longue date. Mieux vaut en effet privilégier la création de groupes très restreints en effectifs mais dont les membres sont parfaitement soudés plutôt qu’un grand groupe qui se fera inévitablement infiltré par l’ennemi. Quand il s’agit d’assassiner une seule personne, il n’y a pas besoin d’une foule…. Ces groupes devront demeurer clandestins, sans aucune visibilité médiatique ou sur les réseaux sociaux, propice aux infiltrations par l’ennemi. Des actions de représailles dans les suites d’un attentat djihadiste pourront ainsi être envisagées, à condition d’avoir été soigneusement préparées à l’avance. Il convient en effet d’agir non sous l’effet d’une émotion (comme le passage à l’acte de Luca Traini), mais sous la seule force de la froide raison. L’organisation d’opérations ciblées sur des imams, des prédicateurs ou des représentants de l’Union des Organisations Islamiques de France, du Collectif Contre l’Islamophobie en France, des Indigènes de la République, etc… serait amplement justifiée mais elle semble trop longue dans sa préparation pour une personne passant à l’acte de façon isolée ou pour une micro cellule, avec un risque d’échec élevé. Dans l’hypothèse où l’on voudrait agir sans se faire repérer : il convient donc plutôt d’effectuer un repérage de lieux propices à une agression (pas de vidéosurveillance, etc…) et choisir la victime au hasard de la rencontre (mais appartenant sans conteste au camp ennemi) et n’agir que lorsque les conditions sont parfaitement favorables (pas de témoins, etc…) dans un secteur éloigné de la zone géographique de son domicile personnel et professionnel afin de rendre le plus difficile possible le lien entre l’ennemi abattu et le résistant qui est passé à l’acte.
    Ceci dans l’attente d’actions de plus grande envergure une fois la guerre civile (dont la nature serait à la fois une guerre de décolonisation et une guerre de libération nationale) engagée qui impliquera inévitablement la destruction massive des territoires islamisés (d’où la nécessité d’exfiltrer au préalable les Français piégés dans ces territoires).

Afin de limiter l’entrée de migrants sur le territoire français, la mise en place d’un contrôle des frontières par des volontaires pourrait s’inspirer des patrouilles frontalières organisées en Bulgarie dans le cadre de l’Union militaire bulgare Vasil Levski et du mouvement national bulgare Shipka, ou encore de celles mises en œuvre par les Hongrois le long de leur frontière avec la Serbie.

L’opération récente de Génération Identitaire avec le contrôle du col de l’Échelle va dans le bon sens.
En ce qui concerne les acteurs de la décomposition française, ces derniers doivent être assimilés à des traîtres. Ces traîtres sont plus ou moins actifs pour détruire la France. Il y a bien sûr cette masse d’invétérés gauchistes et de francs-maçons, tous enjuivés jusqu’à la moelle, les mondialistes, les Juifs, toutes ces tares pouvant se cumuler. Il convient dès à présent d’établir une liste publique de ces traîtres.

Sa mise en en ligne sur un site internet basé à l’étranger pourrait être envisagée, elle serait alimentée sur des critères objectifs obligatoirement motivés (par exemple : impression d’écran montrant que M. Untel est impliqué dans une association d’aide aux migrants ; nom d’un magistrat ayant fait condamner un Français s’étant exprimé contre l’islam ou ayant remis en question la Shoah ; nom d’un représentant de la LICRA ayant porté plainte contre un Français s’étant exprimé contre l’islam ou pour propos jugés antisémites).
Elle comporterait leur adresse professionnelle et/ou celle de leur domicile.

Cette liste doit cibler prioritairement des Français qui n’ont en règle générale pas de couverture médiatique, les autres, au hasard la pustule youtre Serge Karlsfeld, il n’y a même pas besoin de justifier, tant sa traîtrise est une évidence, mais révéler son adresse à Paris peut servir nos intérêts. Il s’agit de traîtres dont le sort en période de guerre, et nous sommes en guerre, est bien connu. Il est à noter que ceux ayant autrefois sévi de façon notoire disposent d’une protection bien plus réduite, voire nulle, comparativement à ceux encore actifs et soutenus par le régime francocide de Macron.

En ce qui concerne notre dernier ennemi, à savoir nous-mêmes, la menace réelle de destruction du peuple français présente au moins l’avantage de favoriser à terme l’émergence de Français partageant le triste quotidien de leurs compatriotes et qui pourront servir de modèles de résistance à la majorité encore si passive, voire apathique ou abêtie. Ils disposeront dans l’idéal de nombreuses qualités parmi lesquelles on peut citer :

  • La capacité d’agir de façon totalement désintéressée, voire à se sacrifier en cas de nécessité comme n’ont pas hésité à le faire nombre de nos ancêtres.
  • Avoir la ferme volonté de libérer la France de tous ces parasites allogènes de culture tribale sémitique ou nègre qui font injure à notre civilisation de race Blanche.
  • Disposer d’une conscience raciale aiguë, leur permettant de repérer presque instinctivement le pire de nos ennemis, à savoir le juif et son avatar, le juif synthétique, encore plus sournois.
  • Avoir un mépris complet de l’argent et des honneurs, n’être soumis à aucun lobby et être par nature incorruptible.
  • Disposer d’un esprit ouvert qui refuse de se faire enfermer dans des dogmes, et par la même d’un esprit critique quel que soit le sujet abordé (être capable de remettre en cause la thèse du génocide de Srebrenica ; pouvoir dire que la Shoah est une imposture, etc…).
  • Disposer d’un haut sens moral et esthétique.
  • Avoir le sens du sacré et ne pas idolâtrer quoi que ce soit (y compris des mouvements politiques) et qui que ce soit (y compris des figures historiques).
    ressentir le besoin fort de transcendance pour le peuple français.

La guerre Raciale vers laquelle nous nous dirigeons sera propice pour révéler des Français disposant d’un grand nombre de ces qualités pour que la France redevienne enfin la France, libérée de la tyrannie républicaine et de tous ces parasites (de la France d’en haut et de la France d’en bas) qui la tuent à petit feu.

Dans l’immédiat, il est possible de résister sous des formes diverses :

Pour les jeunes adultes, fonder une famille avec des enfants.
Pour ceux qui sont parents, éduquer ses enfants pour en faire des Français aux qualités précédemment citées.
– Boycotter tout ce qui est allogène et adopter une discrimination négative étendue.
Diffuser la Vérité pour faire effondrer le Système, en levant le voile sur le tabou racial : à savoir d’une part le génocide des Blancs en cours, organisé par la dictature juive (le suicide français, thèse de l’immonde rat juif Zemmour est un mensonge éhonté, il s’agit d’un homicide maquillé en suicide par sa tribu) et d’autre part la notion que tout ce qui est mahométan, youtre (sortes de transraces putrides) ou venant d’Afrique n’est pas français et ne le sera jamais. Le slogan des Juifs avant le déclenchement de la deuxième guerre mondiale « L’Allemagne doit périr ! » a été remplacé par « Le peuple Aryen doit périr ! ». La diffusion de cette Vérité ne doit pas se limiter à ce qui est publié sur des sites comme Blanche Europe. Elle doit se faire déjà dans le cadre familial, du cercle des amis. Elle impliquera sans doute que des dissidents finissent en prison pour délit d’opinion, de nature à révéler au monde entier la nature tyrannique du Système qui nous oppresse (l’emprisonnement récent d’Ursula Haverbeck montre que l’arrogance de la dictature juive qui sévit en Allemagne n’a plus de limite).
Passer à l’acte. Ceux qui en ont la volonté doivent se faire le plus discret possible et garder leurs convictions pour eux-mêmes. Dans tous les cas, chaque Français résistant doit dès à présent réfléchir à des cibles proches de son environnement (colons allogènes et traîtres), qu’il pourra liquider dès que la guerre raciale sera passée à un niveau supérieur. La faiblesse physique éventuelle liée à l’âge ou à des problèmes de santé ne doit pas être un obstacle : un Français du 3ème âge, voire du 4ème peut tout à fait être utile au combat.
Cet aspect des choses dépasse largement ce qui se passe en France. Nous sommes sans doute des millions à penser ainsi dans toute l’Europe. L’essentiel est que nous unissions nos forces, pour en finir avec toutes ces guerres fratricides entre Blancs qui ont décimé le continent et qui continuent à faire des victimes (comme le conflit en Ukraine, absurde d’un point de vue racial).

Dans un monde normal, les Blancs devraient à l’inverse pouvoir jouir de voir s’entre tuer juifs, mahométans et ethnies africaines entre elles, en se bornant tout juste à compter les coups.

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !