Alison Chabloz, négationniste de l’Holocauste, bannie du territoire français pendant 40 ans

0
512
Alison Chabloz chantant l'une de ses chansons. Capture d'écran Youtube.
L’article ne précise pas que les autorités françaises reprochent à Alison Chabloz de se rendre en France pour y tenir des conférences et pour avoir participé, le 22 juin dernier à Saint-Lubin-de-la-Haye (Eure-et-Loire), à un spectacle organisé par Dieudonné lui-même. Alison Chabloz y aurait interprété des chansons qui déplaisent à ceux qui ont de grandes oreilles sensibles, raison pour laquelle sa venue sur le sol français représenterait un danger pour le Macronistan et le reste du monde…

The JC :

La « Révisionniste de l’Holocauste » comme elle se décrit elle-même, se serait vue interdire l’entrée en France pour une période de 40 ans.
L’artiste antisémite a été interpellée lundi à la gare St Pancras à Paris en sortant d’un train Eurostar. Alison Chabloz, qui a été reconnue coupable l’année dernière de deux chefs d’accusation pour diffusion de matériel obscène, a utilisé son compte sur Gab, un réseau de médias sociaux très prisé de l’extrême droite, pour dire qu’elle avait été « bannie de France jusqu’en 2059 ».
Alison Chabloz a été condamnée à une peine de prison avec sursis de 20 semaines en juin dernier pour ses chansons antisémites « grossièrement offensantes », dont les paroles se moquaient des victimes de l’Holocauste et affirmaient que les Juifs contrôleraient le monde. Elle a également été interdite de publication sur les médias sociaux pendant 12 mois.
Lors d’une audience en février à Southwark Crown Court, les condamnations ont été confirmées. La juge a décrit Chabloz comme « une négationniste… manifestement antisémite et obsédée par ce qu’elle perçoit comme des agissements répréhensibles commis par des Juifs ».
Dans une publication sur le réseau controversé de médias sociaux Gab, Chabloz a écrit qu’elle avait été « interrogée d’abord par des gendarmes, puis par la Met CTU [Unité de lutte contre le terrorisme] à St Pancras ».
Chabloz se référeraient manifestement à l’annexe 7 du Terrorism Act 2000, qui donne à la police, aux agents des services d’immigration et aux douanes le droit d’arrêter, de rechercher et de retenir des personnes dans les ports, les aéroports et les gares internationales, si des suspects sont impliqués dans des actes terroristes ou toute autre
activité criminelle.
Hope Not Hate, le groupe de défense des droits racistes, a annoncé lundi soir cette nouvelle sur Twitter à ses 89 000 abonnés, en affirmant que Chabloz « a eu une surprise en essayant d’entrer en France ce matin ».
Des personnes ont notamment déclaré en guise de commentaires : « Peut-être qu’elle pourrait écrire une chanson que personne ne voudrait entendre », « une nouvelle fantastique » et « vive la France ! ».
Le révisionnisme est illégal en France. En avril, un militant d’extrême droite, Alain Soral, a été condamné à un an de prison par un tribunal pénal parisien pour négationnisme.

Source : Bocage-Info

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !