Kek! Un jeune candidat de l’UDC aux élections fédérales enquiquiné par les LGBT pour son intérêt du black métal

0
469
Festival d'Asgardsrei.

Par Necker

Il fallait s’y attendre.

Le site internet LGBT préféré des antifas en culotte courte, gouines et fiottes en lutte, «Renversé» le bien-nommé (un clin d’œil probablement aux fiottes), s’est livré à l’une de ses lumineuses démonstrations.

But de l’exercice à l’approche des fédérales du 20 octobre : dénoncer le la frontière « extrêmement floue » entre certains membres de l’UDC et le fascisme.

Une tentative que rapporte avec opportunisme le journal juif Le Matin :

Les journalistes de «Renversé.co»,un site romand antiraciste et antifascsite, ont passé à la loupe les fréquentations sur le web du candidat des jeunes UDC vaudois, Thibault Schaller (à ne pas confondre avec le journaliste de la RTS Thibaut Schaller…). Ce n’est pas la première fois que ce site procède à ce type d’enquête parmi la «fachospère» romande.
Porosité
Pour les antifas, la «porosité» entre l’UDC et les mouvements néonazis ou néofascistes est une réalité. Mais le fait est que l’UDC suisse n’aime pas se retrouver avec des polémiques où ses membres sont associés avec de tels mouvements extrémistes. Ce pourquoi ceux qui ont des liens de proximité demeurent généralement discrets. Pour le site «Renversé.co», il est donc étonnant de tomber sur un cas comme celui de Thibault Schaller.

Non, ce n’est pas la première fois ce type d’enquête. Début juillet c’était un papier au titre attractif sur la « perméabilité des thèses fascistes chez Yvan Perrin et Pierre Hainard ». Une thèse qui fait ensuite l’effet d’un demi crève-coeur lorsque l’on découvre comment elle s’échafaude.

Sont par exemple reprochés à Yvan Perrin (UDC) ses contributions régulières pour le site LesObservateurs.ch, l’utilisation du terme d’« enrichissement culturel » de manière ironique en parlant de crimes de migrants, ses « mentions J’aime » Facebook sur une boutique d’accessoires ayant pour thème les templiers. Et ainsi de suite.

Pour Pierre Hainard (UDC) c’est du même tonneau. « Pierre Hainard a « liké » la page de la Ligue Saint-Amédée », proche du mouvement catholique Civitas, égrène «Renversé.co». Il a «partagé un article de LesObservateurs», aime Daniel Conversano, David L’Epée, Jean-Yves Le Gallou, Résistance Helvétique, le site Boulevard Voltaire et la page Facebook de patriot.ch, ce qui aggrave son cas.

Mais continuons.
Porosité
Pour les antifas, la «porosité» entre l’UDC et les mouvements néonazis ou néofascistes est une réalité. Mais le fait est que l’UDC suisse n’aime pas se retrouver avec des polémiques où ses membres sont associés avec de tels mouvements extrémistes. Ce pourquoi ceux qui ont des liens de proximité demeurent généralement discrets. Pour le site «Renversé.co», il est donc étonnant de tomber sur un cas comme celui de Thibault Schaller.
«Top kek»
L’enquête de« Renversé.co», publiée mardi, montre que le Lausannois est un utilisateur du forum «4chan» et son réseau d’échanges d’images – « imageboards » – prisé par les milieux d’extrême-droite. Il utilise des expressions comme «top kek». «Kek» est en fait une variante de« lol» (mdr., mort de rire en français), utilisée avec ironie par les milieux d’extrême-droite.
Black metal
Des liens plus probants seraient les goûts du candidat pour le NSBM (National-socialist black metal), un genre de musique métal avec des paroles néonazies. Il a liké des groupes de cette tendance comme Temnozor, Goatmoon, Stahlfront et M8L8TH. Photographié parmi les Jeunes UDC Vaud lors d’une soirée, il portait un t-shirt de l’édition 2017 d’Asgardsrei, un festival ukrainien de black métal néonazi.
Avec Piero San Giorgio
Dans ses mentions «j’aime» figurent aussi des pages et des personnalités de la fachospère: le survivaliste suisso-italien Piero San Gioro (qui avait fait parler de lui avec le ex-conseiller d’Etat valaisan Oskar Freysinger), le groupe extrémiste suisse Résistance Helvétique ou encore le suprémaciste blanc français Henry de Lesquen.

Au fond, de ce que tout apprend le site Renversé sur ce Thibault Schaller, c’est qu’il s’agit là d’un jeune homme de son temps, bien sous tout rapports, qui se préoccupe de l’avenir de la civilisation européenne et qui aime comme chacun le Métal.

Et surtout celui du festival ukrainien d’Asgardsrei.

Thibault Schaller c’est lui.

Un visage franc et clair.

Comme les Anciens Grecs le formulaient à travers leur « kalos kagathos », je crois que la race, comme réalité biologique, exprime à travers le visage, la réalité d’une âme.

D’ailleurs pour nous racistes, race et esprit sont indissociablement liés.

«Tirées par les cheveux»
Le principal intéressé a réagi sur Facebook par une pirouette: «…j’ai enfin droit à mon article sur un site antifa!… Merci à ce courageux journaliste d’investigation pour son travail malheureusement anonyme, je ne puis par conséquent le remercier en personne. Ses analyses sont malheureusement parfois un chouïa tirées par les cheveux…»
Diversité de l’information
Le président des jeunes UDC vaudois, Yohan Ziehli, a analysé cet article: «Je me pose des questions sur la validité d’une enquête à partir de «like» pour des groupes de musique ou de liens, qui permettraient de fixer l’idéologie d’une personne. La plupart de ses informations relève aussi de la diversité de l’information.»
(…)

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !

Avec leur affiche de campagne forcément antisémite, les attachants Boomers de l’UDC se repositionnent