La gauche et les juifs s’irritent que l’UDC se bluffe de l’ascension du parti Nazi anti-immigration AfD en Allemagne

0
326

Par Necker

Les juifs – et leurs affidés – ne manquent pas d’air.

Toute opinion qui s’écarte du leurre médiatique du réchauffement climatique qu’ils ont mis en place pour tenter de reprendre le contrôle des masses est vouée à une attaque en règle.

Ainsi, ce tweet du cador alémanique de l’UDC Roger Köppel – à moins de deux mois des élections fédérales suisses du 20 octobre – qui regrette l’inflation d’épithètes à l’encontre du parti allemand anti-immigration AfD qui vient de remporter d’importants gains aux élections régionales de ce week-end :

« « Radicaux de droite », « extrême droite » : l’utilisation robotique et inflationniste de ces adjectifs contre l’AfD est un non-sens. Et une calomnie arrogante de l’électorat allemand, en particulier par les partis auxquels l’électorat s’enfuit. »

L'(((infiltré))) Roger Nordmann (PS) qui affectionne en cas de tentative de diversion de tout ramener au canular de LoLocauste et aux méchants Nazis :

Ce qui fait « froid dans le dos » c’est en fait la culture de la honte et de la repentance qui est la pierre angulaire de la stratégie politique anti-allemande qui est aujourd’hui le consensus au sein des élites économico-médiatiques en Allemagne.

Pour ce qui est des trois leaders de l’AfD au « passé nazi et raciste », il s’agit d’un révisionniste (Björn Höcke), d’un patriote (Andreas Kalbitz) et d’un islamophobe (Jörg Urban).

Continuons. Le conseiller national UDC Yvan Perrin trouve de « bon augure » pour son parti la forte progression de l’AfD ce week-end alors que les « gretolâtres » (fans de Greta Thunberg) font grise mine.

L’antifa, visiblement sourcé, neuchâtelois Romain Dubois (PS) :

Le raisonnement doit s’articuler un peu comme ça chez les antifas historiques ou non : le parti AfD est proche des milieux néo-nazis… donc près d’être Nazi lui-même… bref Nazi.

Quant à se réjouir de la victoire d’un parti Nazi c’est encore une fois démontrer être Nazi soi-même.

C’est être « adolflâtre » pour reprendre l’expression du militant LGBT youpinolâtre, président de la Licra-Genève, Manuel Tornare (PS) :

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !

Avec leur affiche de campagne forcément antisémite, les attachants Boomers de l’UDC se repositionnent