Les violeurs en Suède agissent en meute comme des loups et sortent de prison libres

0
127

Paru dans The Ethnic European

Les chances qu’un violeur avisé soit attrapé en Suède sont désormais négligeables. Sachant cela, le viol est très répandu dans les villes suédoises. Michael Walsh, auteur de livres d’histoire réelle, dit : « Le viol et l’abus sexuel des femmes de tous âges sont maintenant aussi répandus qu’ils l’étaient dans l’Allemagne vaincue pendant l’occupation alliée. Aucune femme ni aucun enfant n’est en sécurité. »

En moyenne, cinq viols par jour ont lieu dans la capitale suédoise, alors que seulement 5 pour cent des viols signalés aboutissent à la condamnation de leur auteur, une situation qu’un politicien local a qualifié d’« inacceptable ».

Si l’on tient compte du fait que de nombreux viols ne sont pas signalés en raison de l’incompétence de la police, du politiquement correct et de l’inefficacité des tribunaux, les chiffres réels pourraient être dix fois supérieurs. Tout violeur avisé sait que les chances de gagner à la loterie sont plus élevées que celles d’être attrapé, et encore moins d’être traduit en justice.

Au cours du premier semestre 2019, Stockholm a vu un total de 1 060 femmes et filles violées. Le chiffre réel pourrait s’élever jusqu’à 10 600. Ce chiffre (chiffres officiels) se compare à 890 viols à la même période l’année dernière. Il s’agit d’une augmentation drastique de 20 pour cent.

14-swedish-girl-raped-by-refugees

En outre, 24 viols dits « négligents » ont été signalés au cours du premier semestre de l’année. Lorsqu’une victime rencontre son agresseur par le biais d’une date préétablie, d’un service de rencontre, d’un média social ou dans un ascenseur ou dans une voiture, il s’agit d’un « viol par négligence ».

Les viols collectifs sont monnaie courante. Ces attaques se produisent lorsque des migrants en maraude agissant comme une meute de loups identifient leur proie femelle. Pendant et après l’attaque, la victime est sans défense, traumatisée et gravement blessée. Ses agresseurs sont libres de répéter leurs attaques contre d’autres femmes et filles.

34449swederapeislam

La situation est si grave que l’hôpital de Södersjukhuset a dû créer un service d’urgence spécial pour les femmes violées. Environ 800 victimes y sont soignées chaque année.

Pas de soucis, le conseil financier de la région, Irene Svenonoius, du Parti modéré libéral-conservateur, a qualifié cette évolution d’inacceptable.

« Je prends très au sérieux tous les viols. L’augmentation est alarmante. Nous savons que le nombre de victimes de viols est beaucoup plus élevé », a-t-elle ajouté, appelant à « des efforts forts et concertés » pour résoudre le problème. (Qu’en est-il des longues peines de prison suivies d’une expulsion ? ED)

Un nombre inconnu de viols n’a pas été signalé et reste impuni. Selon Södersjukhuset, seulement six victimes de viol sur dix choisissent de signaler l’agression à la police.

Muslim-Refugee-Attacked-and-Brutally-Raped-Another-Swedish-Woman-He-Also-Beat-Her-Afterwards-1320x680

Dans de nombreux cas, le quotidien Dagens Nyheter a rapporté au début du mois d’août que les agressions sexuelles ne sont pas considérées comme des viols mais comme d’autres crimes, tels que les menaces illégales ou la contrainte illégale, surtout si la femme a réussi à s’échapper. Cela peut être au moins aussi traumatisant qu’un viol », a déclaré Anna Möller de Södersjukhuset au journal.

À l’heure actuelle, seulement cinq viols signalés sur cent donnent lieu à une peine, a rapporté le radiodiffuseur national SVT plus tôt cette année. Entre-temps, le nombre de viols signalés est passé d’environ 4 000 par an à plus de 5 000 au cours de la dernière décennie.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !