La Belgique en a marre des migrants

0
231

Paru dans The Ethnic European

DÉCLARATION D’INTENTION : Défense de l’égalité et des droits des Européens de souche, pour mettre fin au racisme, à la haine et à la discrimination contre les Blancs. S’il vous plaît, partagez nos articles.

Depuis 2015, la Belgique, comme de nombreux Etats européens, a connu un afflux insoutenable de migrants. Peu de statistiques ont été fournies par le gouvernement. Les journalistes grand public suivent la ligne mondialiste en apaisant les craintes et en dissimulant des statistiques qui révèlent dans les moindres détails la tragédie qui a frappé la Belgique.

La dague islamique, prise dans les poings serrés de la nation, tuant l’élite politique et ses médias collaborationnistes, a été plongée dans le cœur des nations européennes. Suivez les points incriminants. Chaque crime commis par des migrants, chaque viol, chaque douleur et chaque injustice peuvent infailliblement être attribués aux bureaux des législateurs gouvernementaux et à ceux des rédacteurs en chef des grands médias, des journalistes de leur palais et de la police qui dressent la frontière des assassins de la nation.

Les dernières données disponibles indiquent qu’environ 25 % de la population du pays sont des étrangers, dont environ la moitié viennent de l’extérieur de l’Europe. Cette dernière est probablement sous-estimée, car le gouvernement et les médias collaborent pour minimiser les chiffres.

Filip Dewinter, membre éminent du parti populiste Vlaams Belang et membre du Parlement flamand de Belgique, s’est rendu sur la scène de l’hôtel de ville d’Anvers pour livrer un message important aux habitants de la ville.

A cette occasion, au lieu de crier aux piétons ci-dessous, il a enregistré son adresse sur vidéo et l’a publiée sur son compte Twitter officiel. Dans la vidéo, Dewinter, assis à côté d’un aigle royal au sommet de l’édifice, a déclaré que, comme plusieurs fois dans le passé, la ville avait été « conquise » par une nouvelle force, les musulmans.

« Cette mairie existe depuis 1565. Elle a été assiégée, incendiée et a connu d’innombrables révolutions, guerres et invasions de notre ville. Cette ville était occupée par les Romains, les Espagnols, les Français, les Britanniques et les Allemands, et aujourd’hui par l’Islam », a-t-il déclaré.

Selon le député belge, près de 25 % de la population de la ville est aujourd’hui musulmane, alors que la moitié des enfants qui fréquentent ses écoles sont issus de non-Européens.

M. Dewinter a également exprimé sa frustration face à la prolifération des mosquées à Anvers, affirmant que leur nombre dépasse déjà 65 dans une ville d’environ 500.000 habitants. Dans ce contexte, le législateur a appelé à mettre fin à l’occupation de la ville.Molenbeek_Marktdag_2009_3410-copy-1200x628

Depuis 2015, Anvers et la Belgique, comme d’autres villes islamiques occupées en Europe, font face à une augmentation importante de la population migrante. Cette trahison a entraîné une forte augmentation des taux de criminalité dans toute l’Europe, en particulier en termes d’attaques au couteau et de viols.

Anvers elle-même a été secouée par une explosion près de Spoor Noord Park le 18 mars 2019 avec un autre engin explosif découvert le même jour, qui a été attribué à des gangs composés d’étrangers.

Une autre tendance, déclenchée par l’augmentation de la migration non européenne, a été l’augmentation de la popularité des forces politiques s’opposant aux politiques migratoires de l’UE et des différents gouvernements, le Vlaams Belang étant l’une de ces forces en Belgique.

Au cours des dernières élections, elle a réussi à obtenir 18 sièges sur 87 au Parlement du pays, soit une forte augmentation de 15 sièges par rapport aux élections de 2014.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !

George Soros désespéré