James Bacque nous a quittés

0
163

Entouré par ses proches, James Bacque est décédé paisiblement le vendredi 13 septembre 2019 à l’âge de 90 ans des suites d’un accident vasculaire cérébral. Lucide jusqu’à la fin, son sens de l’humour ne lui a jamais fait défaut.

Au cours de sa longue carrière littéraire, James (Jim) Watson Bacque a été journaliste, éditeur (MacMillan of Canada & Newpress), auteur prolixe (histoire, fiction, biographie, pièces de théâtre, poésie), et membre fondateur de la Writers ‘Union of Canada. Jim avait une joie de vivre inégalée et contagieuse.

Les obsèques auront lieu à l’église St. James, située au 200, rue Church, à Enetanguishene, le samedi 28 septembre, de 13h 30 à 16h 30. En sa mémoire : boire un verre, planter un arbre, chanter, écrire un poème, faire un cadeau, rire.

Des dons à Hospice Huronia (www.hospicehuronia.ca) seraient grandement appréciés.

Un merci spécial au personnel de l’Hôpital général de la Baie Georgienne.

« Par les mots l’esprit est allé » – Aristophane

———-

Son livre le plus connu, « Morts pour raisons diverses. Enquête sur le
traitement des prisonniers de guerre allemands dans les camps américains
et français à la fin de la Seconde Guerre mondiale » publié en anglais
en 1989 (1990 pour la traduction française) avait fait l’objet d’une
présentation par Bernard Pivot sur Apostrophes qui avait tourné court.
Vidéo de l’INA dès 6:25

https://m.ina.fr/video/CPB90008256/revelations-sur-la-deuxieme-guerre-mondiale-video.html

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Malheur-aux-vaincus-21675.html

Source : Bocage-Info

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !

DÉCLARATION D’INTENTION : Défense de l’égalité et des droits des Européens de souche, pour mettre fin au racisme, à la haine et à la discrimination contre les Blancs. S’il vous plaît, partagez nos articles.

Il y a trente ans, la sixième agression contre le Professeur Faurisson