Les Juifs du monde entier choqués et offensés par une peinture antinazie dans une galerie d’art belge

0
167

Paru dans Christians for Truth

Aujourd’hui, plusieurs sites d’information juifs à travers le monde ont été en effervescence à propos d’une peinture antifasciste d’une croix gammée exposée dans une galerie d’art belge :


Une peinture à croix gammée sur le thème d’Hitler, réalisée par un homme politique local et récemment exposée dans une galerie d’art bruxelloise, a suscité un tollé au sein de la communauté juive belge.
Fatmir Limani est un artiste et conseiller municipal du Parti socialiste en charge des affaires culturelles de la municipalité de Koekelberg dans la région de Bruxelles.
Son tableau, intitulé « Dieu créa A. Hitler », sera exposé jusqu’au 30 septembre dans la prestigieuse galerie Bog-Art. La galerie est située à 600 mètres du Musée juif de Belgique, où quatre personnes ont été tuées dans un attentat terroriste perpétré en 2014 par un islamiste.
« C’est choquant », a déclaré Yohan Benizri, président du groupe de coordination du CCOJB représentant les Juifs belges francophones, mardi à la RTBF. « Voir quelque chose comme ça dans les rues de Belgique, ça peut être offensant. Dans un contexte de montée de l’antisémitisme, l’image de la Belgique semble encore pire qu’elle ne l’est aujourd’hui sur le plan local et international. »
L’artiste, a ajouté Benizri, a l’habitude d’utiliser des visuels choquants et n’a pas semblé tenter d’identifier les Juifs, mais a néanmoins fait preuve de « mauvais goût » avec la peinture à croix gammée.
Limani a défendu son exposition dans des remarques à la RTBF, disant que le thème de son exposition était la montée mondiale du fascisme et du nazisme, et ne faisait la promotion d’aucune des deux idéologies.
« Je suis conscient que mon travail est choquant, mais je ne peux m’empêcher de représenter ce qui m’a choqué dans ma vie « , a-t-il déclaré au journaliste.
Mais Joel Rubinfeld, président de la Ligue belge contre l’antisémitisme, ou LBCA, a déclaré à la RTBF : « Le passant qui voit cela dans la rue n’a pas la clé pour déchiffrer la signification de l’artiste ».

C’est vrai, donc l' »ADL » belge craint que quelqu’un qui passe à côté de la galerie voit la croix gammée accrochée dans un cadre sur le mur et pense que c’est en fait un quartier général pour de vrais néo-nazis qui veulent rassembler les Juifs et les jeter dans des chambres à gaz. Ces groupes de chiens de garde juifs doivent penser que les goyim sont si stupides qu’ils ne peuvent pas comprendre ce que signifie une croix gammée sans l’aide des Juifs pour expliquer le « contexte » et son « intersectionalité ».

En Belgique, l’un des pays les plus libéraux et politiquement corrects d’Europe, des gens ont été jetés en prison pour avoir simplement remis en question certains détails de la version officielle de ce qu’on appelle l’Holocauste, de sorte que les chances de voir une croix gammée suspendue dans une fenêtre d’une galerie d’art sont inférieures à zéro, et les Juifs le savent, ce qui révèle que toute cette « controverse » est tout à fait cynique, une simple excuse pour promouvoir leur programme mondial de promulgation de lois internationales visant à rendre illégale et punissable d’emprisonnement ou, plus préférablement, de mort toute critique envers les Juifs.

Et pour rationaliser ces lois, il faut créer l’apparence d’exemples constants et incessants de « haine juive » quotidienne, même si c’est une fabrication complète.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !

Une synagogue de la région de Boston offre aux fidèles des conseils psychiatriques gratuits après la découverte d’un graffiti ressemblant à la svastika