Le gouvernement judéo-macroniste bascule en mode Minority Report, prépare la reconnaissance faciale obligatoire sur internet

0
198

Judéo-bolchevisme 2.0

Paru dans Démocratie Participative

Après l’annonce du fichage massif des Français sur les réseaux sociaux pour savoir si les contribuables blancs payent bien ce qu’ils doivent au Soviet suprême, que diriez-vous d’un système de surveillance globale de type chinois placé entre les mains du gouvernement judéo-macroniste ?

Bloomberg :

La reconnaissance faciale s’invite au cœur du débat public. Après avoir fait parler d’elle au cours de l’été, l’application Alicem revient sur le devant de la scène. Alicem ? Selon le ministère de l’Intérieur, il s’agit de “la première solution d’identité numérique régalienne sécurisée”. Dans un langage plus courant, cela se traduit par une app mobile qui vous permet d’accéder à tout un tas de services publics en ligne.
Habile acronyme, l’Authentification en ligne certifiée sur mobile servira idéalement à simplifier les démarches administratives en créant une identité numérique unique. Jusque-là, rien de terriblement gênant, sauf que les conditions de mise en place de ce service inquiètent les défenseurs de la vie privée, La Quadrature du Net en premier lieu.
En juillet dernier, l’association de défense des droits sur Internet demandait que le projet soit mis sur pause, car l’obligation de s’identifier via un mécanisme de reconnaissance faciale pourrait participer “à la banalisation de cette technologie”. Ce recours devant le Conseil d’État suivait un avis de la Cnil qui étrillait également l’initiative sur l’autel de la RGPD en expliquant que l’application ne propose pas “d’alternative à la reconnaissance faciale pour créer une identité numérique de niveau élevé”, ce qui, selon le règlement européen, ne permet pas un consentement libre.
Avec deux opposants de poids sur le dos, on pensait Alicem considérablement ralenti dans son parcours, mais d’après des informations récoltées par Bloomberg, le service pourrait être inauguré dès le mois de novembre. L’app “qui porte le blason de la République française” comparera le visage de l’utilisateur aux informations contenues dans son passeport biométrique avant d’ouvrir les portes de l’administration française dématérialisée.
Question technique, l’application ne se contentera pas d’une bête photo. Il faudra fournir une rapide vidéo permettant au service d’analyser les expressions du visage sous plusieurs angles — il faudra également cligner des yeux. Cette vidéo sera bien évidemment “effacée immédiatement après la vérification” et aucune donnée ne sera transmise à des tiers, précise le site du ministère de l’Intérieur. Pour le moment, seule une app Android est prévue.

Laissez-moi résumer le projet :

« Fils de pute n°5549UY5 ayant tenu un propos xénophobe sur Insta détecté, clôture immédiate du compte bancaire, réseaux sociaux verrouillés, suspension du compte de sécurité sociale, police en route »

Je me félicite de ce que Démocratie Participative ait prophétisé tout ceci pour la France.

Les juifs ne veulent plus d’anonymat afin d’identifier toute forme d’opposition, directe ou indirecte, afin de la supprimer selon les méthodes éprouvées du bolchevisme terroriste.

Leur survie en dépend et si cela suppose de basculer dans un système de surveillance du type communiste chinois, cela ne leur pose aucun problème.

Sur ordre des juifs, Macron veut entraîner l’UE dans son projet de surveillance totale de la population blanche en Europe.

Depuis maintenant 10 ans voire plus, le système veut en finir avec cet espace digital qui a permis à la population de contester radicalement la légitimité de l’oligarchie judéo-financière.

Réécoutez ce qu’avait dit Christophe Barbier, marié à Yamini Kumar-Cohen :

 

Le fait que ce soit le ministère de l’Intérieur qui mette en place ce système de reconnaissance faciale est l’aveu même du caractère policier de l’entreprise.

Elle va permettre au gouvernement juif d’occupation de placer progressivement le bétail goy sous surveillance politique, 24 heures sur 24, dans la rue comme sur le net.

Le but final est de rendre impossible toute connexion au net sans que vous ne deviez vous identifier en temps réel, de visu. Avec l’arrivée de la 5G, le moindre objet pourra vous surveiller jusque chez vous.

Il vous sera impossible de marcher dans la rue sans être identifié par l’état juif ou de prendre votre véhicule sans que l’état juif ne sache où, quand, avec qui. Et enfin, une fois l’argent liquide interdit, vous ne pourrez faire aucun paiement ou retrait sans l’accord du pouvoir juif.

Tout est d’ailleurs piloté par la juiverie internationale.

Avia est aux USA pour coordonner la surveillance gouvernementale en France avec les opérateurs juifs de la Silicon Valley.

Pas un mouvement, pas une interaction, pas un propos n’échappera à cette nouvelle Stasi juive.

A terme, quand les moyens technologiques seront opérationnels, vous pourrez être effacés socialement en quelques minutes.

Contrairement à la Chine, ce système ne sera pas entre les mains d’un gouvernement chinois mais bien d’une clique de bolchevistes juifs décidés à écraser les populations blanches.

Il n’y a pas de retour en arrière possible.

Soit le pouvoir juif est renversé par une révolution, soit nous vivrons dans une poubelle ethnique crépusculaire où la moindre opposition vaudra une mise à mort sociale totale.

La seule alternative pour le délinquant idéologique sera une rééducation complète à base de lavage de cerveau sur l’Holocauste.

Avec les juifs, il faut toujours se préparer au pire.

Il est temps de devenir des loups-garous : invisibles de jour, prêts à agir la nuit.

N’oubliez le protocole pour préserver son anonymat.