Les antifas kurdes à la solde des juifs capitulent, acceptent de se soumettre au glorieux Bachar al-Assad pour éviter d’être génocidés par le kébabier Erdogan

0
568

Le glorieux héros Bachar al-Assad a réduit à néant le plan des juifs

Paru dans Démocratie Participative

Excellente nouvelle : face à l’invasion turque et au départ des USA du nord de la Syrie qui a suivi, les kurdes ont capitulé et demandé à Bachar al-Assad et aux Russes d’occuper leurs positions afin d’échapper au génocide qu’Erdogan et ses djihadistes leur préparent.

Les villes stratégiques de Kobané et Manbij, longtemps aux mains des antifas kurdes, vont prochainement être sous contrôle russo-syrien.

Officiellement, les milices kurdes du nord de la Syrie passent donc sous le contrôle de Damas, mettant fin au « kurdistan autonome » communiste créé par les juifs et la CIA.

Cette zone en vert :

Un autre point important : Bachar vient de récupérer tous les djihadistes de l’État Islamique qui étaient détenus par les kurdes sous la supervision américaine.

Parmi eux, des centaines de maghrébins à passeports français qui vont devenir un précieux moyen de pression dans les négociations avec Macron, le fantoche des juifs.

Cela promet d’être divertissant.

Nous aurions pu éviter tout cela si, dès 2011, un gouvernement rationnel et libre avait opéré en France. En lieu et place, des politiciens corrompus totalement enjuivés ont préféré prendre des valises de billets en provenance du Golfe pour entraîner la France dans ce bourbier.

Il y a une créature qui ne digère pas cette débâcle.

Et bien sûr les marxistes.

Ils peuvent pleurer.

Si vous vous demandez en quoi c’est une bonne nouvelle pour nous, en Europe, c’est simple à résumer.

Tout d’abord, il y a eu la conquête de l’Irak par la juiverie américaine en 2003 suite aux attentats bidon du 11 septembre coorganisés par la CIA, Israël et les saoudiens.

Elle devait être suivie par la conquête de la Syrie, de la Libye, de la Tunisie, de l’Algérie et de l’Égypte par les islamistes pro-Erdogan avec l’aide de la CIA.

Ce bloc islamiste sunnite était conçu pour servir de bouclier à Israël contre l’Iran.

La juiverie comptait vider des dizaines de millions de sous-hommes du Moyen-Orient en Europe pour faciliter sa domination sur ces deux grandes régions.

C’est ce qui a débuté au printemps 2015 avec l’aide de la Turquie et des gouvernements juifs d’Europe.

Jusqu’à ce qu’un problème, toujours le même problème, fasse s’effondrer tous les plans des juifs : Vladimir Poutine.

En déployant l’armée russe en Syrie en automne 2015, Poutine a mis un coup d’arrêt à la conquête judéo-américaine du Moyen-Orient.

Maintenant que Trump évacue la Syrie, les juifs constatent l’ampleur de leur défaite. Les kurdes étaient leur dernier pion dans la région et ce pion leur a coûté le soutien d’Erdogan, le djihadiste qui les avait servi si servilement jusqu’à présent.

Le bilan est catastrophique pour les juifs : l’Iran contrôle maintenant l’Irak, la Syrie, le Liban, le Hamas à Gaza. Chacun de ses alliés sont équipés de missiles sophistiqués qui peuvent déclencher un déluge de feu sur les juifs depuis trois directions différentes : nord, sud, est.

L’Arabie Saoudite, bien qu’associée aux juifs, ne veut pas d’une guerre contre les iraniens.

La colonie juive de Palestine va donc devoir se battre à ses frontières et verser son propre sang si elle veut survivre.

La juiverie a eu les yeux plus gros que le ventre.

Souhaitons une longue, une très longue agonie à cette race de démons qui n’a fait qu’amener le mort et la destruction sur cette terre.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !