La lutte pour notre peuple est une course de marathon

0
195

Par Nordic Resistance Movement

Opinion. Jimmy Thunlind partage son point de vue sur la manière dont la lutte doit être menée afin d’atteindre notre objectif ultime – une nation nordique nationale-socialiste.

N’étant pas moi-même un sportif passionné, certains pourraient penser qu’il est étrange que je choisisse d’employer une métaphore sportive dans ce texte. Cependant, je crois que notre lutte pour un Nord national-socialiste a de nombreux parallèles intéressants avec l’attitude mentale requise par un coureur de fond, et que cette comparaison peut être instructive.

Réussir dans notre lutte exige que nous ayons une vision forte et un objectif clair que nous voulons atteindre. Nous devons être convaincus que nous atteindrons notre objectif et nous devons faire tous les efforts et les préparatifs nécessaires pour y parvenir.

Il serait irréaliste de s’attendre à ce que la lutte soit décidée après une centaine de mètres et d’épuiser toutes les énergies et ressources dans une entreprise à courte vue. Cela risquerait de nous empêcher d’atteindre l’objectif que nous nous sommes fixé, ou tout simplement de quitter la lutte, de nous décourager et de nous épuiser.

Au lieu de cela, la lutte exige de la prévoyance, de la planification et de l’endurance ; elle exige que nous soyons forts mentalement et idéologiquement, et que nous ne nous laissions pas distraire par les événements qui nous entourent ou par des adversaires aux cheveux noirs.

La lutte exige que nous vivions en tant que national-socialistes : que nous fassions des choix sensés dans la vie quotidienne, que nous contribuions à la communauté nationale en soutenant et en encourageant nos camarades, que nous diffusions notre message positif – non seulement par des manifestations ou activités officielles occasionnelles – mais aussi en privé à nos amis, au travail et dans les médias sociaux, que nous remplissions nos engagements dans le mouvement national socialiste et – last but not least – que nous prenions soin des êtres chers et que nos enfants reçoivent une éducation saine, positive.

La lutte exige le sacrifice de soi et le courage ; elle exige que nous soyons prêts à affronter la résistance et l’adversité, et que nous ne la laissions pas nous aveugler par celles-ci pour atteindre notre but ultime.

La lutte exige de l’humilité – que nous admettions quand nous faisons des erreurs, que nous devons parfois faire des ajustements à notre cours, que nous ne sommes pas en possession d’une « vérité » incontestable en toutes choses, et même si tous nos camarades ne parviennent pas toujours aux mêmes conclusions et ne font pas toujours les mêmes choix que nous, qu’ils sont toujours nos parents bien-aimés qui luttent pour le même but.

La lutte exige la loyauté, une qualité devenue trop rare dans le monde endoctriné sioniste – la loyauté envers notre peuple, la loyauté envers le national-socialisme en tant que concept et système, la loyauté envers nos camarades, nos femmes ou maris, et envers l’organisation qui – par la lutte fanatique – nous a conduits là où nous sommes aujourd’hui.

Une lutte équilibrée et ciblée englobera tout un éventail d’activités, qui varieront naturellement d’une personne à l’autre en fonction des circonstances : études, exercice, réunions, excursions dans la nature, passe-temps, rassemblements sociaux, distribution de propagande, activités spectaculaires et  » autonomes « , expéditions, préparation, autosuffisance, organisation de quartier – tout ce qui peut nous forger en combattants optimistes pour notre objectif ultime.

La lutte ne sera jamais gagnée par une critique non pertinente des camarades, de la division ou d’une mentalité sectaire d’élection ou d’exclusion. De même, une perte de confiance ou la remise en question des motivations de camarades dévoués ne nous rapprochera pas d’un seul pas de notre objectif.

Nos (((ennemis))) sont déterminés à arrêter notre lutte et à détruire notre race blanche. Ils ont déjà parcouru un long chemin en pacifiant et en lavant le cerveau d’une grande partie de notre peuple pour qu’il n’offre aucune résistance. Ils ont pris le contrôle de notre économie, de notre Parlement et de nos tribunaux. Ils ont orchestré un remplacement racial rapide et impitoyable de notre peuple. Ils ont entaché la moralité naturelle du peuple par le biais du lobby homo et du divertissement de plus en plus décadent, axé sur l’agenda, et al.

Les méthodes de nos (((ennemis)))) ont toujours été celles de la subversion, du complot, du lobbying, de la diffamation et du mensonge. Ce sont des méthodes que tout vrai national-socialiste doit éviter comme la peste et s’élever au-dessus en incarnant les vertus aryennes : force, honneur, loyauté, devoir et camaraderie.

Notre combat pour l’avenir de notre peuple est loin d’être terminé. Ce n’est pas une course de cent mètres. C’est un marathon où seuls ceux qui agissent avec sagesse et prévoyance atteindront la ligne d’arrivée. Et nous atteindrons notre objectif. Il n’y a aucun doute là-dessus. Il n’y a pas d’alternative.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !