Ursula Haverbeck passera son 91e anniversaire en prison pour avoir contesté la version juive de la Seconde Guerre mondiale

0
540

Paru dans Christians for Truth

Un groupe canadien de défense des droits de la personne a reçu une lettre de remerciement d’Ursula Haverbeck, la grand-mère allemande qui passera son 91e anniversaire en prison pour avoir osé contester la version juive de la Deuxième Guerre mondiale :


Aujourd’hui, j’ai reçu une lettre de la courageuse militante de Truth in History, Ursula Haverbeck. Ursula exprime son étonnement et ses remerciements pour le nombre incroyable de lettres et de cartes de soutien qu’elle reçoit de la Grande-Bretagne, de la France et même du monde entier. Dans la lettre qu’elle m’a adressée, Ursula H. me fait part de ses remerciements particuliers à Michele R. et à Peter R.
Permettez-moi de répéter ici que les lettres et les cartes de soutien sont une bénédiction pour tous les patriotes courageux et honorables enfermés dans une cellule de prison étroite, mêlés à des types et des criminels antisociaux, isolés du monde et des visages amis – c’est la prison, et dans ce monde « moderne » cauchemar, beaucoup des prisonniers seront des criminels du tiers-monde aux habitudes personnelles du tiers monde.
Raison de plus pour envoyer une carte ou une lettre amicale et joyeuse (qui n’a pas à porter l’adresse de l’expéditeur) à notre brave Ursula :
Frau Ursula Haverbeck, JVA Bielefeld-Brackwede, Umlostrasse 100, D-33649, Allemagne.
Note sur une question connexe : La communauté juive de Bielefeld s’est opposée à un défilé à travers la ville, que des amis et sympathisants de notre Ursula ont prévu pour le mois prochain, pour commémorer son 91ème anniversaire, que l’étonnamment vigoureuse Ursula Haverbeck va « fêter » dans la prison de Bielefeld (JVA).

L’accusation juive selon laquelle les Allemands auraient assassiné 6 millions de Juifs pendant une brève période de deux ans et demi pendant la Seconde Guerre mondiale équivaut à une « diffamation du sang », et ces fausses accusations n’ont jamais pu être publiquement débattues ou réfutées par les Allemands accusés.

Tous les chrétiens doivent être conscients que Satan est le « faux accusateur ».

Ursula Haverbeck a décidé de le faire : défendre le peuple allemand contre cette fausse calomnie du sang.

Les Juifs ont littéralement fait de la contestation de tout aspect de leurs prétentions fallacieuses de génocide un délit passible d’emprisonnement, à tel point que même si vous dites la vérité, vous irez quand même en prison, comme si vous étiez le personnage d’un roman de l’auteur juif Franz Kafka.

Comme vous pouvez le voir ci-dessous en regardant l’interview « offensante » et « illégale » d’Ursula Haverbeck qui l’a fait atterrir en prison, elle peut prouver chaque fait qu’elle apporte avec des preuves documentées qui résisteraient effectivement au tribunal et seraient acceptées par tout historien crédible de la Deuxième Guerre mondiale.

Ce cauchemar orwellien que vit Haverbeck est la preuve que les Juifs eux-mêmes sont responsables de « l’antisémitisme », car ce type d’oppression impitoyable créera toujours du ressentiment contre les Juifs, qui peut dans certains cas dégénérer en violence, ce dont ils se réjouissent, malgré toutes leurs protestations, car il devient évident à première vue que la répression et le châtiment encore plus draconiens sont nécessaires pour faire taire leurs critiques « antisémites ».

Bitchute link

Vos partages nous permettent de continuer, merci !