Le président polonais refuse d’approuver un professeur juif spécialisé dans le diffamation des Polonais en tant qu’antisémites

0
217

Paru dans Christians for Truth

Le président polonais Andrzej Duda a refusé de signer les documents nécessaires pour nommer le « savant » juif Michal Bilewicz, professeur à l’Université de Varsovie, dont la spécialité académique est de dénoncer l’« antisémitisme » en Pologne :


En vertu de la loi polonaise, le président du pays doit en fin de compte approuver l’attribution des chaires de professeur.
M. Bilewicz, qui s’est beaucoup impliqué dans la lutte contre l’antisémitisme, le racisme et les discours haineux et étudie les attitudes antisémites dans la société polonaise, dirige le Centre de recherche sur les préjugés de l’Université de Varsovie. En 2018, la Commission centrale pour les diplômes et titres a approuvé Bilewicz pour recevoir le titre de professeur. En novembre 2018, les documents ont été envoyés à la Chancellerie du Président polonais. Toutefois, elles n’ont pas encore été acceptées ou signées.
Il y a quelques jours, alors qu’il tentait de fixer une date pour l’examen de la demande, Bilewicz a reçu une lettre du bureau du président, qui disait que  » le règlement ne précise pas la date à laquelle le président de la République de Pologne est obligé de prendre une décision sur l’octroi du titre académique de professeur « . Il a publié des parties de la lettre sur les médias sociaux.
Bilewicz traite de l’étude de l’antisémitisme moderne et a été critiqué par certains politiciens polonais de droite. Les attaques contre lui ont été particulièrement violentes après la participation de Bilewicz à une conférence au Musée Polin de l’histoire des Juifs polonais en 2018, organisée à l’occasion du 50e anniversaire de la campagne antisémite de mars 1968. À l’époque, M. Bilewicz parlait de discours haineux et donnait des exemples d’antisémitisme contemporain parmi les médias polonais, les célébrités connues et les politiciens. Il a dit que grâce à l’antisémitisme, certains politiciens gagnent en popularité parmi les électeurs. Il a été critiqué pour cela par les nationalistes polonais.

Ce juif haineux passe sa vie à attaquer les Polonais ethniques pour avoir résisté à la judaïsation de la société polonaise, puis il crie  » faute  » quand le président polonais n’est pas vraiment ravi de lui décerner son doctorat qui lui permettra de s’établir dans une université en Pologne et lui donnera une plate-forme officielle pour lui permettre de répandre sa haine envers le peuple et la nation polonais.

Après tout, un « antisémite » est toute personne qui ne partage pas l’image trompeuse que les Juifs se font d’eux-mêmes.

Bien sûr, Duda finira par signer ce « doctorat », mais il veut envoyer un message clair qu’il n’approuve pas ce que ce Juif va faire en Pologne.  Les « méchants » Allemands l’auraient envoyé à Auschwitz pour une petite rééducation, mais les Polonais plus tolérants se contenteraient probablement d’un aller simple pour Tel Aviv où il n’aurait pas à passer le reste de sa vie obsédé par les fantômes « antisémites ».

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !

Les forces armées belges ont reçu l’ordre de continuer à patrouiller les rues à la suite de l’invasion des migrants