La police britannique menace d’arrêter le propriétaire d’un café chrétien pour avoir affiché des versets bibliques « offensants »

0
187

Paru dans Christians for Truth

À la suite d’une plainte alléguant des propos « insultants » et « homophobes », la police de Blackpool a rendu visite à Jamie Murray, propriétaire du Salt & Light Coffee House, un café à thème chrétien, et lui a demandé de cesser d’afficher les versets bibliques « offensants »  sous peine d’être arrêté :


Le café a un téléviseur monté sur le mur qui affiche des versets de la Bible à partir d’un ensemble de DVD appelés la Bible Watchword.
Les DVD fournissent l’audio et le texte de tout le Nouveau Testament mais le volume est baissé dans le café.
La police a dit à M. Murray qu’elle avait reçu une plainte concernant l’affichage de matériel « insultant » et « homophobe » dans le café, bien qu’elle ne lui ait pas communiqué les textes spécifiques relatifs à cette plainte.
Selon l’Institut chrétien, M. Murray s’est vu ordonner de cesser d’afficher les versets de la Bible parce qu’ils violaient l’article 5 de la Loi sur l’ordre public, qui interdit l’utilisation de propos offensants ou insultants.
Il a dit : « Je n’arrivais pas à croire que la police disait que je ne pouvais pas afficher la Bible. Les officiers n’étaient pas très polis, en fait, ils étaient très agressifs. On aurait dit un interrogatoire.
« J’ai dit : « Ce n’est pas un crime de montrer la Bible ? Mais ils ont dit qu’ils avaient vérifié auprès de leur sergent et que les insultes constituent une violation de l’article 5 de la Loi sur l’ordre public. J’étais sous le choc.
« Je ne suis pas ici pour insulter ou offenser qui que ce soit, mais la Bible est la Bible. On nous dit toujours que nous sommes une nation tolérante et diversifiée. Pourtant, ce qui nous a donné ces valeurs – le christianisme – est en train d’être mis à l’écart.
…Le porte-parole Mike Judge a critiqué le Lancashire Constabulary pour son traitement de la plainte. Il croit que leur mise en garde contrevient à la liberté d’expression et à la liberté religieuse.
« Nous avons tous vu la police attendre tandis que des musulmans extrémistes brandissent des pancartes appelant à la décapitation des infidèles, mais malheur à un café chrétien affichant des textes bibliques », a-t-il dit.
« Oui, la Bible parle de moralité, bien sûr qu’elle le fait. Mais la Bible n’est pas un discours de haine. Un désaccord n’est pas de la haine. Si un client d’un café n’aime pas certaines parties de la Bible, la bonne réponse est de prendre ses habitudes ailleurs – pas de composer le 999. »
M. Murray a cessé d’afficher les versets pendant qu’il cherchait des conseils juridiques, mais il a depuis recommencé à faire tourner les DVD après avoir reçu l’assurance que le fait d’afficher les versets de la Bible en public n’est pas un crime.
Sam Webster, avocat-conseil auprès du Christian Institute, a déclaré qu’il pourrait y avoir lieu d’intenter une action en justice contre la police pour violation des droits de M. Murray à la liberté d’expression et de religion.

Si vous croyez vos livres d’histoire que l’Angleterre chrétienne était « oppressive », attendez de commencer à vivre dans une Angleterre juive – alors vous découvrirez ce qu’est vraiment une oppression brutale.  Il suffit de demander aux dizaines de millions de chrétiens assassinés en Russie et en Ukraine.

Les Juifs qui détiennent aujourd’hui le pouvoir semblent avoir l’impression que la source de la plupart des « antisémitismes » dans le monde actuel vient du Nouveau Testament.  Et s’ils peuvent se débarrasser du Nouveau Testament, ou du moins des passages qui les décrivent tels qu’ils sont réellement, l’antisémitisme disparaîtra magiquement de la surface de la terre.

Il serait insensé de prétendre que le Christ n’a pas effectivement exprimé son « antisémitisme » envers les Juifs édomites qui ont cherché à l’assassiner, et il ne fait aucun doute que lorsque le Christ reviendra, les Juifs essaieront de l’accuser d’être un « antisémite ».  Les Sodomites l’accuseront d’être « homophobe », et les « gens de couleur » l’accuseront d’être un « raciste ».  Bien sûr, ils espèreront tous qu’il sera si effrayé et honteux de se faire asperger de ces insultes qu’il ira se cacher dans un coin par crainte de perdre son emploi.

Mais si les Juifs d’Edom se donnaient la peine de lire le Livre d’Obadiah, ils découvriraient que cela ne va pas se passer comme ils l’avaient prévu.  L’orgueil dans leurs cœurs les a trompés.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !