Les apparatchiks de l’UE contre l’antisémitisme demandent que les Juifs bénéficient d’une protection policière « partout où ils vont »

0
81

Paru dans Christians for Truth

Selon Karoline Edtstadler, la nouvelle présidente du groupe de travail sur l’antisémitisme au Parlement européen, l’Union européenne doit faire beaucoup plus pour protéger sa communauté juive, y compris stationner la police là où les Juifs se rassemblent :

« Devant chaque synagogue, chaque école juive – partout où se déroule la vie juive – il devrait y avoir au moins une prise de conscience de la police, et en fonction de l’évaluation des risques, il faut aussi la présence de la police[pour qu’elle] puisse agir s’il y a une attaque », a déclaré Karoline Edtstadler.
«Malheureusement, il y a un besoin urgent pour cela. Nous pouvons nous demander si la présence de la police devant les synagogues est bonne ou mauvaise, mais c’est clairement une nécessité », a-t-elle ajouté.
Dans un large entretien accordé au Times of Israel, Edtstadler, ancienne vice-ministre autrichienne de l’Intérieur entré au Parlement européen au début de l’été, a également déclaré que Bruxelles devrait soutenir Israël en tant que seule démocratie au Moyen-Orient et ne pas assumer le rôle d’une plus grande « autorité morale » qui peut imposer ses vues et positions sur Jérusalem, notamment en ce qui concerne le conflit avec les Palestiniens.
« Il existe trois types d’antisémitisme : l’antisémitisme démodé, le nouvel antisémitisme importé et l’antisionisme. Il a fallu beaucoup de temps avant que les gens n’osent parler de l’antisémitisme importé, mais c’est un fait », a dit Edtstadler, faisant allusion à la haine des Juifs dans les communautés immigrantes…
« En Autriche, la coopération entre la police et la communauté juive est vraiment bonne. Il y a la police devant toutes les institutions concernées, comme les synagogues et les écoles, et chaque fois qu’il y a une évaluation des risques pertinente… J’ai été choquée, honnêtement, d’entendre que ce n’était pas le cas en Allemagne », a-t-elle dit.
Mme Edtstadler a ajouté qu’elle était très préoccupée par ce qu’elle a qualifié de manque de sensibilisation à l’antisémitisme en Europe, jurant d’aborder la question dans le groupe de travail parlementaire qu’elle dirige depuis juin.
«Il y a un problème de sécurité, et l’une des choses que notre groupe de travail veut faire est d’organiser une grande conférence pour rappeler aux Etats membres de s’occuper de la sécurité des communautés juives », a-t-elle dit.

Il semblerait qu’aucun autre groupe n’ait besoin de la protection de la police contre les immigrants violents, seulement les Juifs, bien que la grande majorité des victimes de crimes violents commis par des migrants ne soient pas des Juifs mais des Européens de souche blanche.  Et nous savons, selon des sources juives, que la grande majorité des attaques antisémites contre les Juifs proviennent de musulmans et non d’Européens blancs.

Ainsi, les Juifs aident et encouragent l’inondation des pays européens blancs par des musulmans violents et antisémites, puis ils se retournent et crient à l’« antisémitisme » lorsque leurs antisémites musulmans « importés » les visent.  Et ils attendent des contribuables européens blancs qu’ils paient des gardes de sécurité armés personnels pour les protéger.

Et puis ils ont le courage de prétendre qu’ils n’ont aucune idée de la raison de cette «montée» de l’antisémitisme en Europe, même si les francs-maçons de haut niveau ont admis que les politiques génocidaires d’Israël envers les Palestiniens sont la cause de l’hostilité des musulmans envers les Juifs en Europe.

Quand on est aussi hypocrite, il n’est pas étonnant que l’on ait besoin d’une protection policière armée 24 heures sur 24.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !

Le FBI enquête pour savoir si c’est OK d’être blanc