8chan est de retour !

0
132

Paru dans Blanche Europe

Après la tarantade d’El Paso effectuée par Patrick Crusius, les youpins avaient tout fait pour sibériser le forum 8chan. Depuis août, le site était innacessible.

C’est maintenant sous un autre nom que le forum réapparaît, avec les anciens messages, 8kun.

Numérama :

Le site 8kun est officiellement en ligne depuis le samedi 2 novembre 2019. Il s’agit du retour, sous un autre nom, de l’imageboard 8chan, un forum où étaient hébergés pendant des années des contenus racistes, islamophobes, antisémites, sexistes, homophobes et pédophiles d’internautes anonymes.

Ce qui intéresse surtout les youpins, c’est la présence d’idéologies qui ne leur conviennent pas. Désigné par les (((médias))) comme le point de rassemblement des suprémacistes Blancs, 8chan est maintenant connu comme le forum le plus “diabolique” de tout Internet. Terroriste, même !

8chan avait tenté de revenir en ligne, mais lâché par Cloudflare et d’autres hébergeurs, il leur aura fallu plus de temps que prévu. Jim Watkins, le propriétaire de 8chan était déterminé à remettre en ligne le forum : son souhait à été réalisé, après de longs efforts.

Au cours des derniers mois, plusieurs hommes responsables de fusillades ont utilisé cette plateforme pour diffuser des vidéos de leurs meurtres et propager leur manifeste, où ils consignaient leur idéologie en faveur de la suprématie blanche. 8chan avait été rendu inaccessible en août, après la tuerie de El Paso aux États-Unis, dont le responsable avait publié son manifeste sur la plateforme. 8chan avait notamment été lâché par Cloudfare, son prestataire technique.

8chan étant très populaire pour sa modération quasi-inexistante, en tout cas pour la plupart de nos idées et des manifestes de nos soldats.

Jim Watkins, le propriétaire actuel de l’imageboard — un forum consacré principalement au partage d’images — avait été forcé de collaborer avec les autorités, mais avait juré qu’il ferait réapparaître son site. Moins de trois mois plus tard, 8chan renaît donc sous le nom de 8kun (« chan »  est utilisé en japonais pour s’adresser à un enfant, tandis que « kun » est utilisé pour un adolescent).

Malgré toutes les bonnes intentions que l’on peut prêter au propriétaire du site, il n’est plus possible de faire confiance à son forum. Collaborer une fois avec les forces de l’ordre peut laisser entendre que la collaboration n’a pas forcément une limite dans le temps. Qui peut donc savoir si le forum n’est pas tenu par les RG ? Qui peut donc savoir si le forum n’a pas un petit script qui injecte un mouchard dans les ordinateurs peu protégés ou les navigateurs mal réglés ?

La prudence voudrait qu’aucun de nous, nationalistes Blancs sérieux, ne nous rendions sur cet imageboard. Aussi utile qu’il a pu être pour partager nos idées dans le passé, il est fortement probable que sa réincarnation ne soit qu’un honeypot. Comprenez dans ce terme, un attrape pigeon.

Quoi de mieux pour les forces de l’ordre que de remettre en ligne le plus gros forum fréquenté par les ennemis du (((Système))) et le contrôler en arrière-plan – si ce n’est pas en premier-plan.

Nous avons constaté ce 4 novembre 2019 que le site comptait des dizaines de millions de publications, mais la très grande majorité ne date pas de ces deux derniers jours : certains ont été « migrés » directement, probablement depuis l’ancien 8chan. Bien qu’il soit lent et renvoie régulièrement vers des messages d’erreur, 8kun est cependant bien fonctionnel. Il y est posté environ 100 messages par heure, au moment où nous écrivons ces lignes.

Ce n’est pas surprenant. Il est normal de remigrer toutes les anciennes données sur le nouveau site.

« Bienvenue sur 8kun. Parlez librement — légalement » annonce la page d’accueil du site. Sans surprise, les nouveaux messages publiés depuis le 2 novembre contiennent déjà des contenus racistes et antisémites. Et ce, malgré le message d’accueil inscrit en rouge, en haut à droite du site : « Tous les contenus qui enfreignent la loi américaine seront supprimés, et la personne qui les a publiés sera avertie ».

Et on se demande bien par qui la personne sera avertie… par le message d’un modérateur… ou alors par une petite perquisition ? Le doute est permis. Pardonnez mon scepticisme, je voudrais bien – dans un monde parfait – sortir le champagne et boire une coupe à la santé de notre liberté d’expression sur le net ! Cependant, tout n’est pas aussi rose.

Parmi les 61 sous-rubriques actuellement disponibles (chaque responsable de rubrique devait envoyer un message aux administrateurs pour pouvoir la réinstaurer), on trouve notamment un board français surnommé « blabla général » et qui porte le nom du mouvement « démocratie participative ». Les participants y écrivent en français. On y retrouve de vieux messages où il est question de « nègre » et de « bougnoules », de « singe » et de « brousse » ou encore de « fiottes » — ceux-ci n’ont donc pas été supprimés par l’administration de 8kun. Un universitaire français ayant relevé le 2 novembre, sur Twitter, la présence de ce forum français sur 8kun, a même ciblé nommément par de nouveaux messages antisémites, dont l’un affirme que son nom serait sur « la liste ».

Les lecteurs de Démocratie Participative se servent effectivement de ce board pour commenter les articles et discuter assez “librement”. Nous conseillons donc à nos camarades de ne plus fréquenter le forum, il n’est plus fiable de se servir de ce forum comme lieu de discussion et de propagande.

Trouvez cela trop parano ou trop stupide de ma part, je ne fais que prévenir.

Pour conclure, je ne suis pas le seul à avoir cette pensée.

[…] Les utilisateurs semblent globalement prudents et plutôt silencieux, vu combien le retour du site est scruté à la fois par les médias et l’administration américaine.

Soyez méfiants des retours de ce genre, après une collaboration – publique qui plus est – avec les forces de l’ordre.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !

Le chef suprême du Congrès juif mondial exige « des lois » pour purger l’internet de tout contenu interdit par les juifs