Un antifa s’immole par le feu pour avoir un salaire gratuit et accuse « Le Pen, Hollande, Sarkozy, Macron et l’UE » de l’avoir « tué »

0
207

Paru dans Démocratie Participative

Le Parisien :

Un jeune homme de 22 ans, étudiant à l’université Lyon 2 (Rhône), a tenté de se donner la mort vendredi en s’immolant par le feu. Un acte désespéré dont il aurait annoncé les motivations sur Facebook, quelques minutes plus tôt, selon le journal Le Progrès. Dans ce message d’adieu, il évoque une situation financière intenable et accuse « Macron, Sarkozy et Hollande de l’avoir tué ».

Lol.

« Nique les chofas ! »

Je ne crois pas que Hollande ou Sarközy aient aspergé d’essence ce paumé.

Ces gauchistes sont si consubstantiellement des ratés qu’ils sont incapables d’assumer leur suicide.

En fait, ils sont même incapables de réussir à se suicider.

Le jeune homme se trouve actuellement dans un état très grave, les pompiers estimant qu’il est « brûlé à 90 % ». Rapidement arrivés sur les lieux, ces derniers l’ont d’abord pris en charge sur place avant de le transporter au Centre des brûlés à l’hôpital Édouard-Herriot.
Le drame s’est déroulé en plein après-midi, vers 15 heures, devant un restaurant universitaire du 7e arrondissement de la ville. Prévenue de son geste par un SMS, c’est la petite amie de la victime qui a alerté les services de secours.
L’étudiant s’est également expliqué sur son passage à l’acte via son mur Facebook. Il y explique ne plus avoir la force de survivre dans ces conditions financières. « Cette année, faisant une troisième L2, je n’avais pas de bourse, et même quand j’en avais, 450 euros par mois, est-ce suffisant pour vivre ? » interroge-t-il, indiquant au préalable avoir choisi sciemment le restaurant du Crous : « Je vise un lieu politique », fait-il savoir.
Et de poursuivre : « Luttons contre la montée du fascisme, qui ne fait que nous diviser […] et du libéralisme qui créé des inégalités. J’accuse Macron, Hollande, Sarkozy et l’UE de m’avoir tué, en créant des incertitudes sur l’avenir de tous-tes, j’accuse aussi Le Pen et les éditorialistes d’avoir créé des peurs plus que secondaires. »

J’espère vraiment qu’ils vont le sauver.

Une vie entière de souffrance, survivant défiguré pour avoir fait une overdose de prose antifa à la fac.

Si seulement tous les Clément Méric de ce pays pouvaient se transformer volontairement en torches humaines, ce serait parfait.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !