Mort de Patrick d’Hondt, « Tepa », figure atypique de la dissidence

0
223

Ce jeudi 14 novembre au soir, s’est éteint Patrick d’Hondt, connu sous le pseudonyme de « Tepa ».

Métis originaire des Antilles et né à Saint-Denis (93), il s’était adonné au rap dans les années 90 et jusqu’en 2009 environ (disque produit par le label de Kool Shen).
Après quoi il commença à s’intéresser à la politique (UPR) et surtout, en 2014, il lança MetaTV, une web-télévision « dissidente », dont il était l’unique animateur.
Presque chaque soir pendant plusieurs années il anima une émission en direct avec un invité, et les internautes pouvaient intervenir par un chat.

Bienveillant et très ouvert d’esprit, il reçut de nombreuses personnes, des plus intéressantes et injustement méconnues, aux plus farfelues (pour être poli). Les millions de vues s’accumulèrent sur la chaîne youtube.

Adepte de la liberté d’expression, curieux et courageux (plus que la plupart des médias « de droite »), il s’attira logiquement les foudres de l’ignoble LICRA (pour avoir reçu le professeur Faurisson – on peut encore trouver l’entretien sur youtube).

Il évolua vers le patriotisme français.

En 2017, après une querelle avec une partie de l’équipe de MetaTV, il lança son site Patriote.info et poursuivit ses entretiens tout en s’engageant personnellement davantage.
En avril 2019, il annonça devoir se mettre en retrait pour lutter contre un cancer, qui finit par l’emporter, à l’âge de 48 ans.

Grâce à lui, de nombreuses personnes se sont intéressées aux questions politiques, ont découvert des auteurs intéressants et ont développé un intérêt pour les mensonges d’État et les complots d’envergure.

Qu’il repose en paix.

Source : Contre-Info.com

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !