Le Danemark paie 71 envahisseurs syriens 13 000 € chacun pour rentrer chez eux mais ils peuvent revenir s’ils changent d’avis

0
156

Paru dans Christians for Truth

Jusqu’à présent, 71 Syriens ont été payés 140 000 couronnes (13 000 €) depuis le 1er mai 2019 par le Danemark pour quitter le pays et rentrer chez eux, selon les chiffres du Danish Refugee Council :

« Les chiffres ont été rapportés par le journal Kristeligt Dagblad vendredi.
Chacun a quitté le pays avec au moins 140.000 couronnes qui lui ont été versées par l’Etat danois dans le cadre d’un programme d’incitation introduit sous le gouvernement précédent.
Aucun d’entre eux n’avait quitté le pays dans le cadre du régime avant le 1er mai.
De nouvelles règles sont entrées en vigueur cette année, ce qui signifie que les réfugiés syriens qui vivent au Danemark ne perdent pas immédiatement leur droit de séjour s’ils rentrent chez eux.
Ils ont maintenant jusqu’à un an pour changer d’avis au sujet de la décision. L’ajout de cette clause a encouragé les gens à adopter cette option, selon le Conseil danois pour les réfugiés (DRC).
L’organisation est chargée de conseiller les réfugiés qui envisagent de retourner dans leur pays d’origine.
« Beaucoup de gens pensent simplement qu’il est trop difficile d’entrer sur le marché du travail et de s’établir au Danemark », a déclaré au Kristeligt Dagblad le responsable de l’asile (((Eva Singer))) du conseil.
« L’argent fait une différence dans leurs considérations, mais il leur permet aussi de changer d’avis si la Syrie s’avère trop dangereuse », a ajouté M. Singer.
Les Syriens ne sont pas la seule nationalité couverte par le programme d’incitation.
Au cours des dix premiers mois de cette année, 438 réfugiés et migrants ont quitté le Danemark avec un tel paiement de l’Etat.
Le ministère de l’immigration et de l’intégration a déclaré au Kristeligt Dagblad qu’il prévoit de dépenser 102 millions de couronnes cette année pour payer le retour des réfugiés.
Ce total a été reçu avec inquiétude par le Parti populaire danois anti-immigration, qui a voté en faveur de la législation le prévoyant.
« C’est une bonne nouvelle quand les réfugiés rentrent chez eux. Mais dans ce cas-ci, c’est aussi une nouvelle étrange », a déclaré au Kristeligt Dagblad Pia Kjærsgaard, porte-parole du parti pour l’immigration.
« C’est un montant très élevé et je comprends que les gens se posent des questions à ce sujet », a-t-elle ajouté. »

S’ils restent en Syrie, c’est un petit prix à payer pour le Danemark, juste le prix des crimes violents et de l’aide sociale chaque année.

On a promis à bon nombre de ces musulmans une aide sociale permanente, un logement et des téléphones cellulaires gratuits s’ils se présentaient dans des endroits comme le Danemark, et ils ont certainement reçu tous ces cadeaux, mais ils n’ont pas réalisé qu’on s’attendait finalement à ce qu’ils travaillent, et pour beaucoup d’entre eux, c’était une insulte au nez.

Ils préfèrent retourner en Syrie, pays déchiré par la guerre, plutôt que d’avoir à trouver un emploi au Danemark.  Après tout, 13 000 € leur permettront d’éviter de travailler longtemps en Syrie, et quand ils n’auront plus d’argent, ils pourront retourner dans un autre pays européen et recommencer tout le processus.

La question demeure : ces migrants peuvent-ils conserver l’argent comptant s’ils changent d’avis et retournent au Danemark après un an ?  Ce serait certainement la chose « juste » à faire pour les Danois suicidaires.

Ci-dessous se trouve une photo du chef du Conseil danois pour les réfugiés (((Eva Singer))), dont le nom de famille n’est PAS danois.  C’est la marque de Caïn sur son cou ?  Il n’est pas surprenant que Singer soit aussi activement impliqué dans les groupes danois de pro-sodomie, un loup stéréotypé dans les vêtements de moutons :

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !