L’Allemagne a augmenté de 500% les impôts sur les retraités âgés pour financer l’invasion des migrants

0
188

Paru dans Christians for Truth

À la suite de l’invasion désastreuse des migrants, la charge fiscale pesant sur les retraités allemands a été multipliée par cinq en dix ans dans certains cas, selon les chiffres publiés mercredi par le ministère des finances :

« Par exemple, les nouveaux retraités doivent désormais payer 430 € d’impôt sur le revenu par an sur une pension brute mensuelle de 1500 €, contre 79 € en 2010.
Les chiffres ont été publiés mercredi, dans le cadre d’une enquête présentée au ministère fédéral des Finances par Die Linke.
Pour une personne physique dont la pension brute mensuelle s’élève à 1 700 €, 294 € étaient dus au début du versement de la pension en 2010. Cette année, ce chiffre est passé à 758 euros.
Si les revenus mensuels étaient de 2000 €, 679 € d’impôts auraient été dus en 2010. Aujourd’hui, ce chiffre s’élève à 1326 €.
Die Linke Left Party leader Dietmar Bartsch a critiqué l’augmentation de l’imposition des retraites comme une « réduction de fait des retraites ».
Pourquoi y a-t-il une augmentation ?
Cette forte augmentation est due à un changement qui a été introduit en 2005. Jusque-là, une allocation non imposable équivalant à 50 % de la pension était permise.
Depuis, le taux d’imposition des pensions a augmenté de deux points de pourcentage par année……
L’Allemagne est actuellement en train de faire passer l’âge de la retraite de 67 ans à 69 ans, compte tenu de l’allongement de l’espérance de vie.»

Il n’y a bien sûr pas d’explication à cette augmentation, si ce n’est le fait qu’il y a eu un « changement ».  Bientôt, on dira aux Allemands qu’il en a toujours été ainsi.

L’Allemagne avait déjà un énorme problème de bien-être avant l’invasion des migrants au cours des cinq dernières années, le fardeau de soutenir et de maintenir ce programme de Ponzi de bien-être reposant carrément sur les épaules des Allemands de souche qui ont travaillé toute leur vie et dont les pensions seront maintenant redistribuées pour soutenir 80% des migrants improductifs qui ont et ne veulent pas de travail.

Selon certaines estimations, seulement 20% de la population allemande paie aujourd’hui des impôts sur le revenu, qui devraient financer le reste du pays, mais comme c’est impossible à long terme, ils vont maintenant s’en prendre aux retraités et imposer leurs pensions qui ont déjà été imposées toute leur vie.

Éventuellement, ils devront se débarrasser complètement du système de pension et garder les gens sur le marché du travail jusqu’à ce qu’ils meurent littéralement.  Non, c’est le genre de « progrès » auquel on peut s’attendre quand « la diversité est notre force ».

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !