SUISSE – Jugé schizophrène, un demi-Juif qui faisait bondir le nombre d’actes antisémites dans sa ville voit sa peine réduite de trois-quart

0
161

Il convient de pondérer le nombre d’actes vraiment antisémites qu’a connu la Suisse et en particulier la ville de Bâle cette dernière année.

20min.ch
Six mois de prison ferme, c’est la peine à laquelle un homme de 38 ans a été condamné par le Tribunal cantonal bâlois pour divers délits commis contre la communauté juive entre août 2018 et mai 2019. Il avait notamment mimé le salut hitlérien devant des Juifs, s’en était pris à plusieurs reprises à la boucherie coopérative juive de Bâle et avait endommagé la synagogue à coups de lancer de bouteille.
Jugé pour menaces, agression et dommages matériel, l’individu a néanmoins vu sa peine réduite de trois-quart, car il a été diagnostiqué malade psychiquement. Lui-même fils d’un père juif, le trentenaire souffre d’un trouble de la personnalité important, dont l’expression de sa schizophrénie se traduit par une haine prononcée des Juifs et de l’Etat d’Israël. «Vous n’êtes pas nazi, vous êtes malade» a expliqué le président de la Cour Dominik Kiener à l’accusé.
Sur cette base, la justice a ordonné une thérapie psychologique en milieu hospitalier, avant l’exécution de peine relaye 20 Minuten. «Il n’y a pas encore eu de catastrophe. Mais si cela s’était produit, la question aurait été de savoir si l’État avait réagi trop tard», a poursuivi Dominik Kiener pour justifier la mesure thérapeutique stationnaire, considérée comme «la meilleure option pour la santé du prévenu et la sécurité de la population».
Le trentenaire restera en détention préventive jusqu’à ce que le jugement entre en force. Quant à la durée de son séjour en institution psychiatrique, elle dépendra du succès de sa thérapie.

C’était un faux Nazi, goy.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !