Une nouvelle loi américaine accordera aux survivants de l’Holocauste des milliards de dollars en indemnités d’assurance sans qu’aucune preuve ne soit exigée

0
125

Paru dans Christians for Truth

Une nouvelle loi américaine accordera aux survivants de l’Holocauste des milliards de dollars en indemnités d’assurance sans qu’aucune preuve ne soit exigée

Un projet de loi appuyé par les deux partis qui rétablirait le droit des bénéficiaires d’assurance de l’époque de l’Holocauste de récupérer des milliards de dollars en paiements non réclamés laissés en souffrance après la Seconde Guerre mondiale a été présenté au Congrès américain par Debbie Wasserman Schultz (photo), la représentante juive :

« En raison des décisions des tribunaux fédéraux et de l’incapacité des compagnies d’assurance à publier adéquatement les noms des bénéficiaires et à payer ces réclamations, 97 p. 100 des quelque 800 000 polices détenues en 1938 n’ont pas encore été honorées. L’exigence déraisonnable des assureurs de produire des certificats de décès et des documents originaux est pratiquement impossible pour les survivants qui, à l’époque, venaient de survivre aux camps de la mort, aux réinstallations forcées, à la torture et aux marches de la mort.
La Loi de 2019 sur la responsabilité en matière d’assurance contre l’Holocauste a été déposée vendredi par Rep (((Debbie Wasserman Schultz))), D-Florida, et Rep (((Lee Zeldin))), R-New York. Un projet de loi d’accompagnement au Sénat a récemment été présenté par le sénateur Marco Rubio, R-Floride, et le sénateur (((Jacky Rosen))), D-Nevada.
La loi validerait les lois des États exigeant que les assureurs publient les renseignements sur les titulaires de police ; établirait une cause d’action fédérale devant les tribunaux américains pour s’assurer que les survivants et les héritiers de l’Holocauste ont accès aux tribunaux américains ; et prévoirait un délai de 10 ans pour les poursuites intentées après la date de l’adoption.
« Empêcher les survivants de l’Holocauste et leurs familles de se procurer des polices documentées est vraiment scandaleux et cruel, mais permettre à ces compagnies d’assurance mondiales de conserver cet enrichissement injuste est une nouvelle victimisation offensante qui ne peut être tolérée « , a déclaré Wasserman Schultz dans un communiqué. »

Ces compagnies d’assurance présumées étaient toutes basées en Europe, et non aux États-Unis, alors on pourrait être tenté de se demander pourquoi le Congrès américain envisage même d’adopter une telle loi.  Les Juifs soutiennent que puisque ces compagnies d’assurance « internationales » font des affaires en Amérique, c’est de la diffamation que de cracher des réclamations non documentées de 80 ans aux Juifs vivant ici.

Mais les Juifs ici parlent des deux côtés de la bouche, affirmant d’une part qu’il faut faire confiance aux Juifs qui réclament des réparations sur leurs ouï-dire personnels à cause de ce qu’ils auraient vécu pendant la Seconde Guerre mondiale, perdant tout ou partie des documents pour prouver ces affirmations, mais ensuite ils se retournent et disent que ces polices d’assurance sont, d’une certaine manière, « documentées ».

Si les compagnies d’assurance avaient une colonne vertébrale, elles exigeraient des Juifs qu’ils prouvent d’abord avec des preuves objectives, documentées et non contradictoires que l' »Holocauste » s’est réellement produit avant même d’envisager de distribuer des milliards en réparations, mais nous savons tous ((qui))) possède ces compagnies d’assurance, qui ne feront que transférer le coût sur leurs clients goyim dans les taux supérieurs.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !

Les infos en primeur avec la newsletter GrandFacho.com !