Le révisionniste germano-canadien Alfred Schaefer au régime hitlérien

0
154

On se souvient qu’Alfred Schaefer, 65 ans, avait été condamné à 18 mois de prison ferme par un tribunal de Munich (Bavière) en août dernier pour avoir tenté de se défendre à l’audience. Ce complément de peine vient s’ajouter à sa peine initiale de 38 mois de prison, ferme elle aussi, pour avoir tenté de diffuser une vidéo qui, en fait, n’a été vue par personne, selon l’aveu d’un enquêteur spécialisé de la police allemande, lequel a aussitôt été suspendu « pour raison médicale »…

Dans un communiqué du 10 août 2019, Monika Schaefer, la sœur d’Alfred Schaefer, explique :

« Selon la loi, vous ne pouvez pas dire XYZ au tribunal, vous ne pouvez pas expliquer comment vous avez tiré vos conclusions de XYZ, et vous n’êtes pas autorisé à présenter des preuves à l’appui de vos conclusions, car si vous le faites, vous commettez un nouveau crime parce que vos paroles sont publiques. C’est ce qu’a fait Alfred pour se défendre : il a donc commis un nouveau crime dans la salle d’audience du tribunal pour lequel il vient d’être condamné. (…) Lorsque l’Histoire vous est imposée par la loi, une chose est certaine : c’est une version mensongère. »

Or, on apprend qu’Alfred Schaefer, qui était incarcéré à la prison de Stadelheim (Munich) a été transféré à la prison de Landsberg am Lech (Bavière) située à 65 km à l’ouest de Munich.

C’est dans cette prison qu’Adolf Hitler fut détenu en 1924 pendant neuf mois, après sa tentative d’instaurer un régime patriotique en Allemagne. Cette prison a abrité après la guerre plus de 1500 « criminels de guerre No 1 » et 275 d’entre eux, condamnés à la peine capitale, y furent exécutés de 1946 à 1951.

Vous pouvez écrire à Alfred Schaefer (anglais ou allemand) à sa nouvelle adresse. Une simple carte postale suffit. Les lettres en anglais sont remises au destinataire après un délai plus long.

Alfred Schaefer
Hindenburgring 12
D-86899 Landsberg am Lech

DEUTSCHLAND

Source : Bocage Info

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !

Les infos en primeur avec la newsletter GrandFacho.com !