La Russie installe des mouchards sur les téléphones neufs vendus dans le pays

0
189

Paru dans Blanche Europe

L’information est restée assez confidentielle, pour ceux qui lisent la presse traditionnelle. Elle est pourtant importante.

En Russie, le gouvernement vient d’interdire la vente de smartphones qui ne disposent pas d’emblée d’application russes pré-installées. Une interdiction, qui ne se limite d’ailleurs pas qu’aux téléphones portables, mais à tous les objets électroniques dits “intelligents”.

GNT :

La Douma vient ainsi d’adopter une loi qui impose la présence de logiciels russes dans tous les objets électroniques vendus dans le pays. La loi mentionne particulièrement les smartphones, PC, portables, smart TV… Tout appareil assez complexe pour pouvoir installer des applications devra ainsi disposer d’applications russes.

Ici, l’idée qui ressort de cette loi, est de mettre en place une sorte de nationalisme Russe virtuel. En gros, on impose d’office des applications Russes, pour contrer les États-Unis – les applications Google plus globalement – et “forcer” les citoyens Russes à utiliser en priorité une application locale.

En soi, rien de bien méchant. Sauf que rendre la mesure obligatoire est une décision… suspecte.

Que plusieurs distributeurs soient en mesure d’installer ou non des applications Russes : pourquoi pas ? Mais l’imposer, par une loi, signifie que les plans de la Douma sont plus étendus.

On parle donc ici de surveillance globalisée de tout le pays, par le biais de logiciels pré-installés !

Il sera encore plus dur qu’à l’heure actuelle, dans le pays, d’échapper à la surveillance du gouvernement. Gouvernement qui n’apprécie pas notre idéologie, ni nos camarades. Et c’est un euphémisme.

Un aperçu du métro de Moscou. On commence à se rapprocher de Paris…
L’idée du gouvernement est ainsi de mettre en place une forme de protectionnisme en réponse aux mesures adoptées aux USA. En imposant l’installation préalable de solutions russes dans les appareils avant leur commercialisation, la Russie espère ainsi favoriser les services et initiatives nationales tout en limitant les abus des entreprises étrangères dans le high-tech et les médias.

L’idée donc d’un  patriotisme virtuel – plutôt que de parler de nationalisme, comme exprimé plus haut.

Les constructeurs qui ne respecteront pas ces conditions seront sanctionnés d’amendes allant jusqu’à plus de 3000 euros par appareil vendu assorti d’une interdiction de production en Russie, voire une interdiction de vente des appareils.
La loi en question doit désormais passer par le Conseil de la Fédération ainsi que la Chambre haute du Parlement avant d’être éventuellement présentée au président Vladimir Poutine qui aura le dernier mot sur son adoption. Si tous les feux sont au vert, la loi pourrait entrer en vigueur au 1er juillet 2020.

Pour disposer d’un appareil sans mouchards, les Russes devront donc passer par des voix plus obscures qu’actuellement. Évidemment, dans le marché, on trouve la plupart des appareils avec des mouchards américains.

Mais la décision de la Russie ajoute une pierre de plus à la volonté de contrôle total des gouvernements qui souhaitent connaître jusqu’au moindre détail la pensée de la population.

Un contrôle qui se fera sur des bases idéologiques opposées aux nôtres, bien entendu. Rien ne doit nous faire reculer, nos ennemis tentent de nous écraser : nous vaincrons.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !