« Quelle place pour les croix gammées y a-t-il dans la CDU ? »

0
166
REPRODUCTION LIBRE : Nous sommes des partenaires et non des rivaux. Reproduisez nos articles pour attirer un grand nombre de lecteurs sur votre blog d’actualités.

Paru dans The Daily Archives

Les révélations sur le tatouage « néonazi » et les « liens d’extrême droite » d’un politicien des chrétiens-démocrates d’Angela Merkel ont jeté le doute sur l’avenir de la coalition gouvernementale en Saxe-Anhalt, un partenaire secondaire demandant combien il y a d’« espace pour les swastikas » dans ce parti.

Robert Möritz, membre du comité exécutif de la CDU dans le district d’Anhalt-Bitterfeld, a confirmé qu’il était membre d’Uniter, un réseau privé de soutien aux militaires et agents de sécurité actifs et anciens, dont les liens avec les « cercles de l’extrême droite » ont fait l’objet ces derniers mois d’une intense couverture médiatique.

La présence de Möritz sur les médias sociaux a également montré qu’en 2011, il a travaillé comme steward lors d’une marche nationale-socialiste à Halle et une photo l’a montré brandissant le tatouage SS soleil noir (schwarze sonne) sur son coude droit.

Les sociaux-démocrates et les Verts, partenaires juniors des conservateurs du gouvernement du Land de Saxe-Anhalt depuis 2016, ont exprimé ouvertement leur inquiétude au sujet de Möritz. Le politicien du SPD Burkhard Lischka a dit à Der Spiegel que la CDU devait décider si elle voulait continuer une « coalition de la raison » ou faire un virage difficile vers la droite. « Combien d’espace pour les croix gammées y a-t-il dans la CDU ? » ont demandé les Verts dans une déclaration distribuée pendant le week-end.

Sven Schulze, secrétaire général de la CDU dans l’Etat, a réagi avec indignation, remettant en question l’avenir de la coalition à moins que les Verts ne s’excusent. Jusqu’à présent, le parti a refusé de le faire.

La CDU a refusé d’expulser Möritz. Le président du comité de district auquel siège Möritz a déclaré qu’il s’était fait tatouer « en raison de son intérêt pour la mythologie celtique » et qu’il regrettait ses sympathies antérieures avec les milieux national-socialistes.

Un effondrement de la coalition gouvernementale en Saxe-Anhalt mettrait à l’épreuve le cordon sanitaire de la CDU envers la droite nationaliste. L’Alternative patriotique pour l’Allemagne est la deuxième force la plus forte du parlement de l’Etat de l’Est, avec 24,3% des voix aux élections de 2016.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !