Le premier ministre juif Boris Johnson affirme que « la Grande-Bretagne ne serait pas la Grande-Bretagne sans ses juifs »

0
240

Paru dans Christians for Truth

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, qui est lui-même d’origine juive, a diffusé un message vidéo spécial dans lequel il souhaite à ses compatriotes juifs une joyeuse Hanoukka et promet le soutien de « toute personne décente » en Grande-Bretagne pour lutter contre la montée de l’antisémitisme au Royaume-Uni.. :

« À tous nos amis, voisins et parents juifs, où que vous soyez dans le monde, je vous souhaite une très joyeuse Hanoukka », a dit M. Johnson.
« Et c’est le moment de célébrer non seulement le miracle de l’huile mais aussi votre identité unique. Pour faire sauter la ménorah de Hanoukka à la fenêtre et dire au monde entier, comme Juda et sa petite bande de Maccabées mal équipés ont dit à Antiochus III et à sa puissante armée grecque, il y a des années, « Je suis juif et j’en suis fier »
En ce qui concerne l’antisémitisme contemporain au Royaume-Uni, M. Johnson a déclaré que si les Maccabées ont combattu seuls, les Juifs britanniques seront aidés dans la lutte contre l’antisémitisme par « toute personne décente » au Royaume-Uni.
« Et c’est vraiment important en ce moment, car je sais que les dernières années n’ont pas été faciles pour les Juifs britanniques. Dans les médias, dans les rues, et particulièrement en ligne, les antisémites ont, en nombre alarmant, été enhardis à sortir de sous leurs rochers et à commencer, une fois de plus, à répandre leur marque de haine nocive à grande échelle ».
« Mais quand vous allumerez la lumière de Hanoukka ce soir et dans les nuits à venir, je veux que vous vous en souveniez : Quand les Maccabées ont chassé les forces des ténèbres de Jérusalem, ils ont dû le faire seuls. Aujourd’hui, alors que les Juifs de Grande-Bretagne cherchent à repousser les ténèbres de l’antisémitisme résurgent, vous avez à vos côtés toutes les personnes décentes de ce pays qui se battent.»
« Parce que la Grande-Bretagne ne serait pas la Grande-Bretagne sans sa communauté juive. »

Tout dépend de votre définition de la « Grande-Bretagne », Boris.  La Grande-Bretagne a été fondée à l’origine par le « Brith » « Ish », qui est l’hébreu pour « Peuple de l’Alliance ».  Et « Britain » ou « Brith » « Ain » signifiait à l’origine « Terre de l’Alliance ».

Cette identité nationale a été établie bien avant qu’un seul faux juif hébreu édomite ne mette les pieds dans le pays aujourd’hui connu sous le nom de Grande-Bretagne.

Et après que les Juifs aient finalement réussi à mettre les pieds en Grande-Bretagne, il n’a pas fallu longtemps au roi Edouard Ier en 1290 pour les expulser pour avoir pratiqué une usure ruineuse et pour avoir enlevé et tué des enfants chrétiens dans le cadre de leurs sacrifices rituels.

Mais les Juifs ne voulaient pas accepter un « non » comme réponse, 300 ans plus tard, ils ont finalement réussi à soudoyer Oliver Cromwell pour leur permettre de revenir en Grande-Bretagne, malgré sa réputation « antisémite » auprès des Juifs.

Dès leur réadmission, malgré le fait que l’Ordre d’expulsion d’Edward n’ait jamais été légalement annulé, ils ont rapidement créé la Banque d’Angleterre et ont de nouveau asservi le peuple britannique sous la botte de l’usure juive rapace.

Puis, à partir du XVIIIe siècle, les Juifs et autres non-Britanniques ont commencé à affluer en Angleterre, brouillant encore plus les lignes entre qui est et qui n’est pas britannique, tout en sapant le caractère chrétien du peuple britannique d’origine.

Et puis les Juifs ont finalement redéfini le terme « britannique » pour signifier légalement toute personne, quelle que soit sa race, qui est née à l’intérieur des frontières géographiques de la Grande-Bretagne.

Dans ce sens absurde, oui, la « Grande-Bretagne » multiculturelle d’aujourd’hui ne serait pas la « Grande-Bretagne » sans ses Juifs.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !