« Indices de septembre » : la vérité du 11 septembre est une Divulgation Limitée

0
799

« Indices de septembre » : la vérité du 11 septembre est une Divulgation Limitée

8 août 2015

(A gauche : un avion fabriqué sur Photoshop se glisse dans des poutres d’acier comme un couteau dans du beurre et ressort de l’autre coté sans dommage.)

Simon Shack, qui réalisa le documentaire « September Clues » [« Indices de septembre »], croit que le Mouvement pour la Vérité sur le 11 septembre [9/11 TRUTH MOVEMENT] est une divulgation limitée et bien financée. Les dirigeants révèlent certains aspects des attaques mais cachent les vrais événements, dans lesquels le trucage vidéo joua un rôle clé. Il n’y avait pas d’avions impliqués et peut-être très peu de passagers.

Le PDG de la société Loose Change, un homme nommé Joel S. Bachar, était associé à la Fondation Rockefeller.

La dernière version de Shack révèle que bien qu’environ 200 passagers étaient attendus à l’arrivée des trois avions à destination de Los Angeles, presque personne ne se montra pour les accueillir, et le terminal fut fermé pour dissimuler ce fait.

16 avril 2012
par David Richards
(henrymakow.com)

Le documentaire online ‘September Clues (2008)’ est le document le plus détaillé et le plus convainquant de la théorie « pas d’avions » [« no planes » theory] sur le 11 septembre.

[NDT : Il s’agit de l’hypothèse selon laquelle les deux avions du WTC le 11 septembre ne sont pas des avions réels mais des hologrammes, des images en trois dimensions (incluant le son). C’est surprenant à première vue, mais regardez les vidéos en anglais de Simon Shack sur Youtube, et demandez-vous si l’hypothèse est si stupide que cela… Oui, l’utilisation militaire des hologrammes existe – et bien d’autres choses encore… Remarque au passage : les explosions sur les deux tours sont bien sûr réelles, suivies de très brillantes « démolitions contrôlées »…]

Le documentaire est l’œuvre de Simon Shack, un ingénieur vidéo/audio expérimenté résidant actuellement en Italie.

Aucun avion de ligne commercial ne fut impliqué dans le 11 septembre. Des missiles frappèrent les tours et les avions furent fabriqués en « Photoshop ». Les auteurs de films d’amateurs et les témoins oculaires étaient des personnels de la CIA.

La théorie « pas d’avions » semble absurde à première vue, mais s’il n’y avait pas d’avions en Pennsylvanie, au WTC 7 [bâtiment n° 7] et au Pentagone, il serait cohérent qu’aucun avion n’ait frappé le WTC.

Shack pense qu’il y a un retard de 17 secondes entre les attaques et l’affichage du métrage, suffisamment long pour que des avions de ligne soient insérés dans le film. Il révèle des défauts techniques et des incohérences dans le métrage des avions frappant les tours.

Diverses prises de vue de films TV et de films d’amateurs montrent le Vol 175 des United Airlines disparaissant dans la Tour Sud comme un fantôme.

Un autre défaut est la fameuse prise de vue du « nez indestructible » [nose in nose out], dans laquelle le Boeing pénètre la tour si parfaitement que le nez de l’avion ressort de l’autre coté intact. Ceci est suivi d’un petit obscurcissement dans le métrage, où Shack pense que les auteurs [du trucage] tentèrent de dissimuler leur erreur.

Bizarrement, des métrages différents montrent des trajectoires de vol contradictoires. L’un d’eux montre l’avion plongeant dans la tour, une manœuvre impossible pour un Boeing 767 (qui ne peut pas atteindre les vitesses rapportées de 755 km/h et 950 km/h près du niveau de la mer).

L’audio fut aussi truqué. Le même extrait d’une femme en train de crier se trouve à la fois sur un film d’amateur et un métrage TV. Une inversion rapide de la vidéo amateur de « Sarah Spell » révèle que le choc fracassant de l’impact est un bruit de cymbale.

September Clues montre que les cinq plus grandes chaînes d’information avaient des personnels prêts à servir de témoins oculaires. Peu après les attaques, toutes les grandes chaînes TV appelèrent leurs principaux employés qui rapportèrent avoir vu un avion de ligne.

ABC News appela Mark Obenhaus, le producteur de leur documentaire « Seeing is Believing » [« Voir, c’est croire »]. Il rapporta, sur un ton curieusement calme et mesuré, « l’avion a été complètement englouti par le bâtiment, c’était extraordinaire, aucune aile ne se détacha, il est simplement entré directement en causant cette caverne comme un trou dans le bâtiment… Cela vous rappelle les pires sortes d’effets spéciaux dans les films ».

Considérant que la CIA a toujours dirigé les médias US (Project Mockingbird), on ne devrait pas être surpris que les réseaux TV aient été bourrés de « barbouzes » prêts à jouer leur rôle. Ce sont les gens à qui nous faisons confiance pour nous informer ?

Si un avion de ligne n’a pas frappé les tours, qu’est-ce qui l’a fait ? Shack pense que le missile de croisière JASSM AGM-158, doté d’ailes, est un candidat probable, car il ressemble à un petit avion et explose seulement après avoir pénétré sa cible. L’explosion des missiles était minutée pour déclencher celle de bombes installées à l’intérieur des tours.

Mais pour les passagers des quatre avions ? Ils furent créés par un programme software « générateur d’identité » qui fabrique des personnes numériques avec des noms fictifs. Il encourage les gens à aller dans le « Mémorial des Victimes CNN » [CNN Victim Memorial] et à approfondir les faibles « histoires de couverture » et les fausses apparences des victimes [« VicSims »].

Cette partie ne résiste pas à l’analyse. Les listes de vol n’auraient pas pu être fabriquées. A bord du Vol 11 de AA se trouvait David Angell, le producteur du sitcom Frasier et multi-titulaire du prix Emmy. Sur le Vol 77 se trouvait Barbara Olson, une éminente néocon [néoconservateur] et une intervenante régulière sur Fox News. A la différence des pirates de l’air supposés, les passagers ont disparu ; de quelle manière, nous ne le savons pas.

[« Ne résiste pas à l’analyse » : quelle affirmation péremptoire ! Et les cartes d’identité des terroristes retrouvées sur le tas de débris, ça résiste à l’analyse ?]

RECEPTION

September Clues a été un grand succès ; la version la plus populaire sur YouTube a atteint près de 200.000 vues. En regardant les commentaires au-dessous des vidéos et les éloges du film online, il est clair que de nombreux chercheurs expérimentés du 9/11 défendent la théorie du « pas d’avions ».

Cependant, le film a été très mal accueilli par les grands noms du Mouvement pour la Vérité sur le 11 septembre. Alex Jones dit que les représentants de la théorie du « pas d’avions » sont des agents de désinformation mandatés pour ridiculiser les « Truthers ». Il décrit leurs partisans comme « faibles d’esprit » et « mentalement malades ». Dylan Avery (co-créateur de ‘Loose Change’) refuse de permettre à quiconque de discuter le film sur les forums de Loose Change.

Malgré toutes leurs diatribes, ils ne réfutent pas les preuves du film. Au lieu de cela, ils utilisent des tactiques de diffamation et des anecdotes personnelles douteuses (AJ affirme que d’anciens amis d’université étaient à New York le 9/11 et ont vu les avions de ligne). J’ai cherché très soigneusement une réfutation convaincante du film, mais je n’en ai pas encore trouvé une.

Simon Shack n’a pas l’air d’un « barbouze ». D’une part, il ne reçoit pas l’attention que les grands médias accordent à Alex Jones et aux gens de Loose Change. Sur son site web, septemberclues.info, il commence les forums en demandant aux lecteurs de réfuter les diverses affirmations du film. Pour ceux qui s’interrogent sur son identité, il poste des photographies de lui et de son domicile en Italie.

Shack pense que le populaire mouvement Vérité sur le 9/11 est un mouvement de « couverture » bien financé. Les dirigeants révèlent certains aspects des attaques mais cachent les vrais événements, dans lesquels le trucage vidéo est une partie essentielle.

Comme preuve il remarque que le site web de Loose Change est dirigé par une société nommée Microcinema International, qui finança ‘Loose Change: An American Coup’ (2009). Le PDG de la société, un homme du nom de Joel S. Bachar, a antérieurement travaillé pour la Fondation Rockefeller. Le technicien du site web de Loose Change est un homme du nom de Douglas Fraser, dont le CV montre des passages antérieurs dans plusieurs programmes militaires.

CONCLUSION

September Clues est un documentaire essentiel. Le fait que les avions de ligne aient été fabriqués en « Photoshop » révèle que le 9/11 fut dans une large mesure un événement purement télévisuel, une imitation des films de catastrophes dont nous sommes saturés.

Cela peut sembler choquant, mais dans les milieux militaires l’idée d’utiliser les effets spéciaux d’Hollywood pour un gain stratégique est couramment évoquée. Nous vivons dans une « matrix » et les Illuminati créent notre réalité.

[NDT : A ce sujet, on se souvient qu’un officiel néoconservateur, Karl Rove (conseiller de George W. Bush), a fait un jour une déclaration à la fois brutale et un peu étrange : « Nous sommes un Empire maintenant, nous créons notre propre réalité ». Serait-ce un message « codé » pour la partie du public qui comprend ce qui se passe ? – Pour l’arrière-plan financier, voir le très intéressant article d’Alexandre Douguine : « The Attacks of 11 September 2001 : Economic Significance » (publié en anglais le 6 novembre 2001).]

September Clues fait aussi du sacré bon travail pour expliquer le reste de l’histoire : les intervenants des médias étaient des barbouzes, les profils des passagers ont été fabriqués, des missiles JASSM AGM-185 ont frappé les tours, etc.

Simon Shack reconnaît qu’il n’a pas d’explication concluante pour ce qui s’est passé le 11 septembre, mais sa thèse est probablement la chose la plus proche que nous pouvons trouver.

Associés :

Makow- Mass Media Collaborated in 9-11 Hoax

 Tupac Hologram Performance – How Hard to fake Planes?

Faux vols / faux passagers http://www.septemberclues.info/frameindex.htm

Simon Shack sur le mouvement de couverture du 9/11 http://www.septemberclues.info/obstacles.htm 

Effets spéciaux d’Hollywood utilisés pour la guerre – Citations – http://killtown.blogspot.com/2007/05/why-they-didnt-use-planes-to-hit-wtc.html

——

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !