Recension de livre : The Holocaust Dogma of Judaism

0
142

RECENSION DE LIVRE

The Holocaust Dogma of Judaism : Keystone of the New World Order

[Le dogme de l’Holocauste dans le judaïsme : clé de voûte du Nouvel Ordre Mondial]

Par Ben Weintraub

Cosmo Publishing, PO Box 15248 Washington DC 20003 USA.

US $ 25.

Publié par le révisionniste noir, le Dr. David L. Brock, ce livre cherche à répondre au problème posé par l’éminent érudit révisionniste Robert Faurisson : comment combat-on une religion ?

Ben Weintraub définit l’Holocauste comme un précepte du judaïsme, et affirme qu’il peut être contesté pour des raisons légales aux USA du moins, sur la prémisse constitutionnelle de la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Le Jour du Souvenir de l’Holocauste est marqué sur le calendrier religieux juif.

Une note révélatrice est celle de Ian J. Kagedan, directeur des relations gouvernementales de la B’naï B’rith au Canada : « Le dogme de l’Holocauste dans le judaïsme est la clé de voûte de l’Arche du Nouvel Ordre Mondial – le principe fondamental de la religion de la Nouvelle Ere. » (Toronto Star, 26 novembre 1991).

La citation devrait donner matière à réflexion pour les millions de conservateurs chrétiens qui sont opposés au « Nouvel Ordre Mondial » en tant que système « Antéchrist » tout en restant pro-juifs avec zèle.

Ben Weintraub révèle que la source du chiffre de 6.000.000 dérive de la numérologie kabbalistique, dans laquelle chaque lettre de l’alphabet hébreu a une signification numérique donnant une signification occulte aux mots.

Dans le cas des 6.000.000, Ben Weintraub cite un livre du rabbin Benjamin Blech, The Secret of Hebrew Words [Le secret des mots hébreux]. Le rabbin affirme que le Dieu juif ne fait rien sans le révéler à ses fidèles et à ses prophètes. D’après des sources rabbiniques citées par Ben Weintraub, deux des événements les plus importants depuis la destruction du Temple en 70 apr. J.C. sont l’Holocauste et l’établissement d’Israël en 1948. Le rabbin Blech relie numérologiquement ces deux événements. Dans une section de son livre intitulée « Tu rendras », il cite le Lévitique : « Tu rendras chaque homme à sa possession et tu rendras chaque homme à sa famille ».

En utilisant la guématrie kabbalistique, Blech affirme que le mot hébreu pour « Tu rendras » est TaShuVu, mais il semble être mal orthographié. Grammaticalement, il requiert une autre lettre, « vav ». La lettre vav a la valeur 6. L’expression « Tu rendras » telle qu’elle est donnée dans le Lévitique équivaut numérologiquement à 708. Avec la manipulation kabbalistique on arrive à l’année 1948, l’année de la fondation d’Israël. Le « vav » qui est manquant signifie qu’un « 6 » est manquant, ce qui signifie qu’Israël sera établi en 1948 moins 6.000.000.

C’est pourquoi les kabbalistes arrivent avec une « prophétie » pour les 6.000.000 de Juifs exterminés. L’Etat d’Israël ne pouvait pas être rétabli avant que ces 6.000.000 aient été exterminés.

L’étude détaillée de Ben Weintraub inclut l’affirmation que le Musée de l’Holocauste à Washington – qui comprend une salle de médiation où on peut allumer des chandelles – et les structures similaires dans tous les USA et ailleurs sont en réalité des temples religieux et qu’ils ne devraient donc pas recevoir des millions de dollars de la part du gouvernement US.

Traduction de la recension publiée dans la revue néo-zélandaise « Western Destiny », n° 34, février 2004.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !