La naissance d’Adolf Hitler

0
202

LA NAISSANCE D’ADOLF HITLER

« Juste un bébé de plus dans la famille… Mais les Puissances invisibles, dont le Jeu impénétrable se trouve derrière le mystère de l’hérédité, avaient ordonné que toute l’intelligence et l’intuition et toute la volonté de puissance et tout l’héroïsme d’innombrables générations – toutes les vertus et tout le génie de la Race privilégiée, vouée à dominer – devaient trouver dans cet Enfant leur plus haute expression ; que le Bébé devait être un bébé divin : un bébé dont la conscience devait, un jour, être rien moins que la conscience profonde de son peuple et de la Race en général, pour tous les temps à venir, et dont le rêve devait inspirer une nouvelle civilisation. Et bien au-delà du ciel bleu clair de la petite ville et de la mince atmosphère de cette petite planète, dans le froid et sombre royaume du Vide insondable, les étoiles invisibles avaient des positions bien précises ; des positions significatives en relation avec un point particulier de la terre, des positions qu’elles n’occupent qu’une seule fois en plusieurs centaines d’années. Et au moment choisi – 6h 18 de l’après-midi –, l’Enfant vint au monde, chef d’œuvre inaperçu d’un double Jeu cosmique : l’art mystérieux du sang aryen dans le temps infini ; l’influence mystérieuse des mondes lointains dans l’espace infini. Apparemment, juste un bébé de plus dans la famille. En réalité, après des siècles, un nouvel Enfant divin sur cette planète ; le premier en Occident après le légendaire Baldur le Bel et, comme Lui, un Enfant du Soleil ; un Combattant prédestiné contre les forces de la mort et un Sauveur des hommes, voué au commandement, à la victoire, à la souffrance et à l’immortalité. »

(Savitri Devi, Pilgrimage, 1958)

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !