SUISSE – Consensus sur les millions du LOLocauste entre champion de la cause pédo-LGBT et son contradicteur évangélique-casher dans un débat autour de la nouvelle loi contre l’homophobie

0
251

Par Terretaz

Faites-moi penser de placer sous internement tant les évangéliques-casher que les youpins et les fiottes politisées, le moment venu.

Débat dans le quotidien suisse des survendus au juifs Le Temps entre le champion du lobby séropositif, Mathias Reynard, et le représentant du petit parti chrétien pro-LOLocauste, (((l’UDF))), Marc Früh.

Dès le premier échange, consensus sur les prétendus millions de juifs vaporisés à l’insecticide par Adolf Hitler puis transformés en savon :

Marc Früh (à gauche) et Mathias Reynard.

Le Temps :

Mathias Reynard: Avant la norme antiracisme, une personne de couleur agressée pouvait déjà porter plainte pour coups et violences. Le législateur a toutefois estimé que ces attaques spécifiquement dirigées contre un groupe distinct étaient particulièrement graves et devaient être considérées comme des critères aggravants. Dans la loi actuelle, qui protège l’ethnie, la race et la religion, quelqu’un qui prétend qu’il est normal que la communauté juive ait subi un génocide sera ainsi condamné. Il est par contre possible de soutenir à la télévision sans être inquiété que les homosexuels sont des dégénérés. C’est une lacune juridique.
Marc Früh: Je ne vois pas quelqu’un venir à la télévision pour injurier les homosexuels. Ce ne serait pas accepté par notre société pacifique. Vous citez les juifs, mais il faut se rappeler que ces derniers ont été massacrés par millions pendant la Deuxième Guerre mondiale, tandis que les martyrs homosexuels, je n’en connais pas.
M. R.: Les homosexuels n’ont pas été gazés dans les camps d’extermination?
M. F.: Quelques-uns l’ont été, oui. Maintenant, insinuer que le peuple suisse traite mal ces gens… j’ai un autre avis. Il y a un problème de savoir-vivre. Je regrette qu’une partie de la population craigne de sortir le soir, mais cette peur est la même pour les personnes âgées. Nous ne réussirons pas à vivre en paix en passant par le Code pénal. L’apprentissage de la tolérance et du respect mutuel passe par l’éducation, notamment par des lois spirituelles bibliques que l’on retrouve en Jésus-Christ.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci

J’ai rêvé que j’étais gazé à Auschwitz !