Coronavirus ? « Il n’y a rien que les Chinois ne mangeront pas »

0
491

Paru dans Christians for Truth

Le marché alimentaire chinois de la ville de Wuhan, en Chine, qui propose des koalas, des serpents, des rats et même des petits loups vivants à cuisiner et à manger, a fait l’objet d’une enquête mercredi après que des responsables chinois aient déclaré que le coronavirus pouvait provenir d’un animal sauvage vendu au magasin d’alimentation :

Le [marché des fruits de mer de Huanan] a depuis été fermé et a été étiqueté « ground zero » par les autorités locales.
Ce virus hautement contagieux a tué 17 personnes et en a infecté des centaines en Chine, en Corée du Sud, au Japon, en Thaïlande, à Hong Kong et aux États-Unis.
Une liste de prix pour l’une des entreprises opérant sur le marché a montré une ménagerie d’animaux disponibles à la vente, y compris des renards vivants, des crocodiles, des chiots loups, des salamandres géantes, des serpents, des rats, des paons, des porcs-épics, des koalas et des viandes de gibier, selon le South China Morning Post.
Le menu indique un prix de 70 RMB pour la viande de koala.
Même les utilisateurs chinois des médias sociaux ont été surpris par la faune vendue sur le marché
« Il suffit de regarder de plus près le menu viral des animaux sauvages – ils mangent même des koalas », a écrit l’un d’entre eux sur le site chinois Weibo.
Il n’y a rien que les Chinois ne veulent pas manger.
Il y a 112 animaux vivants et produits d’origine animale sur la liste.
…Gao Fu, directeur du centre chinois pour le contrôle et la prévention des maladies, a déclaré mercredi à Pékin que les autorités pensent que le virus provient probablement « d’animaux sauvages sur le marché des fruits de mer », bien que la source exacte reste indéterminée.

La raison pour laquelle les Chinois mangent littéralement tout ce qu’ils trouvent est que, comme les Africains, ils ne sont jamais devenus, en tant que peuple, une société entièrement agricole.  Ce qui signifie qu’ils ne sont jamais vraiment devenus un peuple civilisé.

Si vous voulez vraiment comprendre la noirceur qui règne dans le cœur des Chinois, vous devez lire le livre classique de Ralph Townsend de 1933, Ways That Are Dark : The Truth About China.

Oubliez leurs prétendus « QI élevés » dont vous entendez tant parler de la part des nationalistes blancs qui tentent de rationaliser leurs petites amies asiatiques.

Ils utilisent leur QI pour voler nos inventions et font de la rétro-ingénierie médiocre sur ce qu’ils volent.

Les gens qui mangent des souris et des bébés oiseaux vivants n’ont pas la même âme que nous.  Si on leur apprend notre langue et comment s’habiller avec nos vêtements, ils continuent à manger des souris vivantes et des bébés oiseaux.  Ils n’ont pas leur place dans nos pays.

Ils ont leur place en Chine, parmi des gens qui partagent les mêmes idées.  Dieu les a mis là pour une raison avec une grande muraille pour les garder à l’intérieur, pas pour empêcher leurs ennemis d’entrer.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !