Valeurs éternelles

0
234

VALEURS ETERNELLES

« Le fascisme n’existe plus, non parce que les questions qu’il posait ont trouvé une réponse, mais parce qu’il appartient à l’avant-guerre. »

(Oswald Mosley, My Life, 1968)

« Que le fascisme et le nazisme n’aient jamais été la caricature qu’on en a fait, nous en sommes tout à fait d’accord et nombre d’historiens révisionnistes ont apporté là-dessus des preuves ; qu’ils aient plongé leurs racines dans les idées-forces de notre civilisation est non moins vrai. Mais, justement, comme ces valeurs sont éternelles, pourquoi vouloir reprendre l’expression qui fut la leur dans un moment et des pays donnés ? Pourquoi vouloir se charger volontairement d’un handicap que nos adversaires s’efforcent de nous infliger ? »

(Alain Renault, dans la revue Défense de l’Occident, décembre 1979)

« Il ne faut pas reprendre comme emblèmes les appellations sémantiques ou les symboles esthétiques d’anciennes idéologies qui ont échoué dans l’histoire (…). Un tel fidéisme est démobilisateur et inadapté aux nouveaux enjeux. En conformité avec la tradition mouvementée de la civilisation européenne, il convient de lancer sur l’échiquier de l’Histoire de nouveaux mots d’ordre. Le style demeure en essence, mais il change de forme. Toute pensée agissante doit être furieuse et métamorphique. »

(Guillaume Faye, L’archéofuturisme, 1998)

« La vision-du-monde de la Nouvelle Droite [= vision indo-européenne, ou « euro-païenne »] est incontournable. C’est la synthèse inaltérable des plus brillants esprits de l’histoire européenne, d’Héraclite à Heidegger et au-delà, et de l’esprit des peuples qui créèrent la mythologie aryenne fondatrice. C’est l’équivalent spirituel de la Forteresse Europe. L’Esprit de l’Europe ne sera jamais vaincu ; ni par la force des armes, ni par des décennies de propagande toxique, ni par une élite ploutocratique félonne prosternée devant une autre religion abrahamique. »

(Alisdair Clarke, site web http://aryanfuturism.blogspot.com/)

[Voir aussi le concept de « Halgadom » (expliqué par Jean Mabire dans un livre bien connu) ; le terme de « Nouvelle Droite » utilisé ici par l’auteur ne doit pas être pris au sens strict de la ND française.]

« …nous devons dépasser le ‘nazisme’ de style hollywoodien avec des drapeaux de couleur vive et des actes nocturnes violents, et de la peur et de la frustration provocantes et violentes à consommation interne ; au lieu de cela, nous devons utiliser tous les moyens nécessaires, y compris les moyens pacifiques et légaux, pour promouvoir nos idées dans leur forme essentielle. Nous ne devons pas confondre les méthodes du Troisième Reich (telles que dépeintes par les USA, le R-U et Israël dans l’après-guerre) avec les idéaux du Troisième Reich, qui sont des idéaux éternels pour l’héritage indo-européen et qui furent également défendus par les Romains, les Grecs, les Nordiques et les Indo-aryens. »

(site américain « écolo-nazi » www.nazi.org)

« …les idées derrière le national-socialisme peuvent être universellement et éternellement vraies, mais… le mouvement national-socialisme – ses plateformes politiques, son symbolisme, et autres ornements externes – est le produit d’un temps et d’un lieu particuliers. Ainsi les gens qui s’habillent comme des membres des SA dans l’Amérique du XXe siècle n’ont qu’une compréhension superficielle des enseignements d’Hitler. Un véritable adepte du Leader semblerait aussi américain qu’une tarte aux pommes. »

(Greg Johnson, article « Le fardeau Hitler », site web www.counter-currents.com)

[Ce même auteur proposa un jour, en guise de boutade, d’utiliser le nom de « naturel-sélectionnisme », et en fait ce n’est pas bête du tout !]

« Notre mission est de sauver la race blanche, pas de jouer aux néo-nazis. »

(« Volchok »)

« La vision-du-monde indo-européenne (ou ‘euro-païenne’) existe depuis plusieurs millénaires (et peut-être même davantage), elle est éternelle et n’a pas besoin du ‘fascisme’ pour exister. »

(« Volchok »)

« Tout fasciste déclaré après 1945 est une parodie. »

(Alexandre Douguine, La Quatrième Théorie Politique, 2012)

—————————————————————————————————————–

UN SYMBOLE IDENTITAIRE POUR LES BLANCS !

« Pour la lutte pour la survie qui va commencer, les peuples européens ont besoin d’un symbole de stabilité et de solidité et non pas d’un symbole rotatif donnant le tournis et appartenant à une époque passée. La bonne vieille croix celtique nous paraît être un meilleur symbole, à condition de la représenter sous une couleur claire – par exemple blanche, ou jaune d’or sur fond bleu ciel. »

(« Volchok »)

[Et il ne faut pas oublier que pour être puissant et attirant, un symbole politique doit être simple (par ex. le fameux drapeau nazi ne comporte que trois éléments : le fond rouge, le cercle blanc, la croix noire). Les choses trop compliquées ne marchent pas. Le sanglier identitaire (inspiré par Guillaume Faye) est excellent, mais trop compliqué à dessiner sur un mur ou sur une affiche et peut-être un peu trop lié aux Celtes. Mais rien n’empêche d’avoir un symbole principal, et plusieurs autres secondaires (les phalangistes libanais, par exemple, utilisent à la fois le cèdre stylisé et la « croix biseautée »). Même simplement le chiffre 14 (dans un cercle, par exemple) peut être utilisé comme symbole identitaire blanc.]

« Nous avons besoin d’un drapeau qui attire les Blancs. Cette croix gammée [nazie] fera fuir les gens. Elle est devenue une relique religieuse : sous ce signe les nôtres sont morts. »

(VNN Forum)

[La croix celtique (avec les branches qui dépassent du cercle, c’est important sur le plan symbolique !) s’est déjà imposée comme le signe de ralliement des Blancs racialement conscients, dans le monde entier. Certains autres symboles (soleil noir, meandros, rune de Vie, rune de Tyr, éclair dans un cercle, etc.) sont utilisés aussi, mais la « croix celtique » (qui est en réalité une roue solaire) est reconnue par tous. Cependant, elle devrait toujours être de couleur claire, blanche ou jaune d’or de préférence, puisqu’elle est censée être un signe de lumière). Un jour, il faudra bien unifier toutes ces « croix celtiques » de couleurs différentes ; il faudra un seul drapeau « pan-blanc » ou « pan-aryen » reconnu par tous. Et qu’on ne vienne pas nous dire que le bleu et le jaune d’or sont la propriété de l’Union Européenne !]

« Sous ce signe nous avons perdu. »

(VNN Forum)

Le svastika (car tel est son vrai nom) est d’une valeur inappréciable dans le domaine de la spiritualité (à condition de ne pas le colorer en noir !), mais il n’est plus utilisable comme symbole politique. La « croix celtique » (ou roue solaire) est bien supérieure, et elle est déjà reconnue par tout le monde dans notre camp en Europe (et même dans tout le monde blanc). Est-ce si difficile à comprendre ?

La croix celtique (avec les branches « rayonnantes » sortant du cercle) est un symbole identitaire « panblanc », c’est un signe de ralliement pour les Blancs dans le chaos ethnique qui va croissant.

[Notons qu’il vaut bien mieux la représenter avec les branches sortant du cercle, donnant une impression de rayonnement et de force. La variante avec la croix contenue dans le cercle est beaucoup moins puissante esthétiquement, et présente l’inconvénient supplémentaire d’être le symbole de l’Eglise gnostique.]

La croix celtique représente le Soleil, elle représente aussi (sur un plan plus « ésotérique ») le Pôle Nord, la Pureté, la Force, la Lumière, la Vie – la Vie des Blancs !

[Et bien sûr, elle n’est pas la propriété de tel ou tel groupuscule ! Prétendre à un « copyright », c’est déjà un raisonnement juif…]

La Rune de Vie choisie par la National Alliance américaine

L’éclair dans le cercle

« Action avec vision dans un contexte racial »

(Norman Lowell)

[Comparer avec le symbole de la BUF de Mosley : « l’éclair de l’action dans le cercle de l’unité » (Oswald Mosley).]

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !