« Se servir des avions de ligne civils comme boucliers est devenu une caractéristique de l’armée israélienne » d’après le gouvernement russe

0
101

L’armée la plus morale du monde

Paru dans Démocratie Participative

Dire qu’il y a encore des antisémites pour dire que les juifs sont des gens sans aucun scrupule.

Air Journal :

Un Airbus A320 de la compagnie syrienne Cham Wings Airlines avec 172 passagers à bord a-t-il failli être abattu, dans la nuit du 6 au 7 février, par la défense anti-aérienne syrienne ?
En fait, la Russie accuse Israël de s’être servi de l’Airbus civil comme bouclier pour échapper à une riposte syrienne lors d’un bombardement visant une cible militaire syrien près de l’aéroport de Damas. Dans les faits, 4 chasseurs F-16 de l’armée de l’air israélienne ont effectivement bombardé, dans la nuit du 6 au 7 février, une banlieue de la capitale syrienne, provoquant une riposte anti-aérienne syrienne.
«Au moment de l’attaque des avions israéliens (…) un avion de ligne Airbus A320 était en approche, en vue de son atterrissage» à l’aéroport de Damas, et il s’est retrouvé dans «la zone mortelle de tirs aériens et d’artillerie», selon le ministère russe de la Défense. Les 4 chasseurs israéliens F-16 ont profité de la présence de l’Airbus comme bouclier, sachant pertinemment que la défense anti-aérienne syrienne n’allait pas tirer dans leur direction au risque d’abattre l’avion de ligne (à l’instar du Boeing 737 d’Ukraine International Airlines abattu par erreur début janvier par la défense anti-aérienne iranienne après son décollage de Téhéran).
«Le recours à des avions civils lors d’opérations militaires aériennes pour se couvrir ou bloquer les ripostes des forces syriennes est devenu une caractéristique pour l’armée de l’air israélienne», dénonce le ministère russe. L’Airbus A320 de Cham Wings Airlines, qui reliait Téhéran à Damas, a été dérouté pour atterrir en sécurité sur la base militaire de Hmeimim, contrôlée par les militaires russes. L’armée israélienne, pour sa part, ne commente pas ses frappes militaires chez les pays voisins arabes.

« Le mythe du coup de poignard juif dans le dos. »

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !