Quand « Adi » rencontre le Mufti

0
161

QUAND « ADI » RENCONTRE LE MUFTI

(extrait de l’article de Sean Jobst, « Adolf Hitler on Islam and the Muslims », juin 2007, sur le site aujourd’hui disparu « Gnostic Liberation Front »)

[Caractères gras ajoutés par le traducteur.]

______________________________________

Une nuit de décembre 1941, après les grandes victoires de l’Allemagne sur l’Union Soviétique, il [le Grand Mufti Hadj Amin] eut une longue discussion avec Hitler sur l’architecture, la culture, la musique de Richard Wagner, etc.

Hitler commença à parler de la théorie de la race et de l’antisémitisme et le Grand Mufti demanda à Hitler : « N’avez-vous jamais pensé, Monsieur le Chancelier, que votre théorie de la race vient du judaïsme ? Elle vient de l’Ancien Testament ». Et Hitler resta stupéfait. Le Grand Mufti connaissait très bien la Bible.

Il dit : « Toutes vos idées, les doctrines du Parti Nazi sont dans l’Ancien Testament. Le peuple élu de Dieu n’est pas le peuple élu, mais la race élue et ce sang est porteur de l’âme. Et cette race élue doit garder son sang pur. Elle ne doit pas mélanger son sang avec celui des non-Juifs, les étrangers, les bêtes sous-humaines appelées goyim, inférieures à la race juive élue. L’ordre de génocide venant de Dieu est dans le cinquième livre de Moïse et dans le livre de Josué. Les lois raciales d’Ezra et d’Ismaël. Toutes ces choses sont dans l’Ancien Testament ».

Hitler était absolument stupéfait, et le Mufti lui dit encore : « Vous n’avez pas une haute estime pour les Africains, les Noirs. Et cela aussi vient de l’Ancien Testament ; dans le premier livre de Moïse, la race noire est maudite, vouée par Dieu à l’esclavage éternel. C’est la fameuse malédiction de Dieu contre Cham, l’un des trois fils du prophète Noé ».

Alors le Mufti dit encore une autre chose à Hitler, il lui dit : « Monsieur le Chancelier, vous haïssez l’Eglise catholique », Hitler répondit : « Vraiment ? ». Le Mufti répondit : « Oui, c’est vrai, mais vous, Mr. Hitler, n’avez jamais quitté l’Eglise. Vous êtes encore formellement un membre de l’Eglise Catholique Romaine ». Le Mufti ajouta : « Monsieur le Chancelier, vous avez organisé votre parti comme l’Eglise Catholique Romaine. Vous êtes le Pape. Vos Gauleiters et vos Reichsleiters sont vos cardinaux et vos archevêques. Et les congrès de votre parti sont les grandes messes – des cérémonies religieuses – que vous célébrez en tant que grand-prêtre ».

Hitler devint furieux et quitta la pièce. Et pendant trois semaines le Mufti dut rester à Berlin, et il me dit : « Je pensais qu’il [Hitler] allait me faire arrêter et fusiller ». [Mais lors d’une nouvelle rencontre à la Chancellerie du Reich] Hitler entra et sourit au Mufti, le prit par le bras et dit : « Votre Eminence, je veux m’excuser envers vous. Je me suis conduit comme un petit enfant mal éduqué ».

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !