La nouvelle tendance de la Suède : Les criminels migrants urinent sur les enfants après les avoir volés

0
169

Paru dans Christians for Truth

Les vols contre les enfants et les jeunes sont de plus en plus fréquents – et de plus en plus graves, selon la police suédoise, et de nombreuses victimes n’osent pas signaler ces crimes par crainte de représailles :

Susanne Thonberg, inspectrice de police à Haninge, près de Stockholm, affirme que de nombreux vols commis par des jeunes sont perpétrés avec des méthodes vraiment pénalisantes.
Non seulement ils volent, mais ils se moquent de leurs victimes. Ils les tirent dans la forêt et leur pissent dessus, dit-elle.
Ces dernières années, les vols contre les enfants et les jeunes ont augmenté en Suède. En 2019, 2 500 vols ont été signalés contre des enfants de moins de 18 ans. À Haninge, qui est l’une des municipalités ayant connu des problèmes de vols de jeunes, on a constaté une augmentation au cours des 1,5 dernières années.
Marita Grinde-Nilsson, de la police de Haninge, a rencontré de nombreux enfants et jeunes qui se sont sentis mal après avoir été volés.
Des grands enfants, qui ont encore 14 ans, qui ont tellement mal pris qu’ils couchent avec leur mère pour la nuit, dit-elle.
Un autre problème que la police constate est que peu d’entre eux osent signaler ou témoigner après un vol de mineur. C’est un problème que Susanne Thornberg a identifié en tant qu’enquêtrice pour la jeunesse.
Beaucoup de gens ne veulent pas aller plus loin ou participer parce qu’ils ont peur des représailles.  Ils sont accusés de moucharder, de faire des commérages à la police, alors beaucoup ne veulent pas participer, dit-elle.

En Amérique, ce genre de crime où des enfants se font voler et ont trop peur de le signaler à la police n’a lieu que dans les ghettos noirs, mais en Suède, où ils répandent la « diversité » dans tout le comté, ce genre de crime envahit les quartiers blancs tranquilles.

L’article ne le dit pas, mais bien sûr les criminels sont musulmans et africains, mais en Suède, il est illégal de signaler la race des criminels.  Après tout, nous ne pouvons pas laisser les Suédois savoir à quel point leur expérience suédoise de la « diversité » est un échec.

Au lieu de cela, ils sacrifieront la vie de leurs propres enfants, même des bambins qui déterrent dans leurs bacs à sable des matériaux servant à fabriquer des bombes.

Il y a cinq ans, les Juifs suédois, qui sont parmi les principaux partisans de l’immigration du tiers monde en Suède, ont exprimé leurs « craintes » face à la montée de l' »antisémitisme » parmi les migrants musulmans violents.

Mais apparemment, ils n’ont pas trop peur d’en laisser encore plus dans l’année qui vient.

Après tout, quelques années de plus de cette invasion, et le peuple suédois sera littéralement englobé et remplacé, comme l’a promis Apocalypse 20:9, et les quelques Juifs suédois restants pourront alors faire « alya » en Israël.

Mission accomplie.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !