Amazon arrête de vendre le livre de l’auteur défendant Hitler et qui affirme que les Juifs jouent un « rôle exceptionnellement actif dans les conflits »

0
217

Amazon Kindle accélère actuellement le processus de retrait de dizaines de milliers de livres politiquement incorrects. Les premiers à partir sont les éditeurs, les auteurs et les libraires qui ne respectent pas la vision de l’histoire de la Silicon Valley.

The JC :
Le diffuseur a supprimé des titres, dont « La main juive dans les guerres mondiales » : Amazon a retiré du marché deux livres d’un auteur dont l’un accuse les Juifs d’avoir « joué un rôle exceptionnellement actif dans la promotion et l’incitation à la guerre » alors que le second est favorable à Hitler.
Le dernier livre de « Thomas Dalton » – « Eternal Strangers : Critical Views of Jewish and Judaism Through the Ages » – a été publié la semaine dernière et suit un autre titre du même auteur, « The Jewish Hand in the World Wars. »
Les deux ouvrages étaient disponibles à l’achat via le commerce en ligne sous l’étiquette « expédié et vendu par Amazon », jusqu’à ce que des militants contre l’antisémitisme donnent l’alarme.
Le synopsis du livre en question se comprend comme suit : « Les Juifs sont considérés comme des menteurs perfides, comploteurs et sournois ; ils nourrissent une haine profonde de l’humanité ; ils sont à la fois insensés et arrogants ; ils sont socialement perturbateurs et rebelles ; ce sont des exploiteurs impitoyables et des parasites impénitents ; ce sont des criminels-nés » – la liste est longue.
« La persistance de tels commentaires est remarquable et suggère fortement que la cause d’une telle animosité réside dans les Juifs eux-mêmes – dans leurs attitudes, leurs valeurs, leurs caractéristiques ethniques et leurs croyances. »
Le synopsis de « La main juive dans les guerres mondiales » le souligne : « Tout au long de l’histoire, les Juifs ont joué un rôle exceptionnellement actif dans la promotion et l’incitation à la guerre. »
« Avec leur influence de longue date au sein du gouvernement, nous trouvons des cas récurrents de juifs qui promeuvent des positions radicales, sont intransigeants et incitent activement les gens à la haine. »
Selon le chercheur en antisémitisme David Collier, le livre conclut : « Que devons-nous faire ? La voie à suivre est assez étroite, comme Hitler l’a compris. »
« Si nous voulons conserver le moindre espoir de contrôler les guerres futures, nous devons contrôler l’influence juive. Les Juifs doivent être identifiés, isolés, sanctionnés et éloignés des postes de pouvoir. »
« En moins de deux décennies, un artiste autrichien inconnu a développé une vision sans précédent de la grandeur nationale, a vaincu le puissant lobby juif qui pendant si longtemps dirigeait sa nation et a guidé son peuple vers les sommets du pouvoir. C’est arrivé une fois auparavant. »
« Ce plan n’a rien perdu de sa valeur et il serait possible de l’appliquer à nouveau. » M. Collier a qualifié le livre d’« égout vomissant 169 pages de haine antisémite crue ». Commentant l’affaire avant qu’Amazon ne retire ces livres, il a déclaré : « On pourrait penser qu’un livre aussi ouvertement antisémite – qui interprète les faits historiques en expliquant que tout est orchestré par les Juifs, et allant jusqu’à nier l’Holocauste – ne serait
disponible à l’achat que sur un site Web nazi. « Tout comme Twitter et Facebook, Amazon contribue à répandre la haine juive. »
Le synopsis d’« Hitler et les Juifs » affirme que « sur les milliers de livres et d’articles écrits sur Hitler, la Seconde Guerre mondiale et l’Holocauste, pratiquement aucun d’entre eux ne cite les mots exacts d’Hitler sur les Juifs – pratiquement aucun. « La raison en est claire : ceux qui occupent des postes d’influence dans les médias, le gouvernement et les universités sont incités à présenter une image simpliste et hautement aseptisée de Hitler présenté comme un fou développant une haine irrationnelle du Juif, un tyran assoiffé de sang, véritable incarnation du mal. »
D’autres livres et articles de Thomas Dalton – non disponibles sur Amazon – remettent également en question l’Holocauste. En 2009, il a écrit « Debating the Holocaust ». Dans son introduction, il affirme : « Après avoir examiné toutes les preuves, je trouve que les révisionnistes ont un dossier très solide. Leur argumentation est pertinente, leurs sources sont bien étayées et leurs recherches sont de haut niveau… dans l’ensemble, la majeure partie de leurs arguments aboutit à une conclusion générale : que l’histoire traditionnelle de l’Holocauste est manifestement erronée. »
Amazon a depuis retiré « The Jewish Hand in the World Wars and Eternal Strangers » de ses listes et examine actuellement « Hitler et les Juifs ».
Un porte-parole a déclaré à JC : « Notre catalogue applique des directives pour les livres qui traitent de contenu illégal, erroné ou que nous interdisons pour d’autres raisons. » Les directives d’Amazon pour les livres stipulent que « Nous nous réservons le droit de ne pas vendre certains contenus, tels que la pornographie ou tout autre contenu inapproprié. »
Les livres en question sont publiés par l’éditeur « Castle Hill Publishing », qui, selon son site Web, a été créé par Germar Rudolf, qui a purgé une peine de prison en Allemagne pour déni de l’Holocauste. L’identité de Thomas Dalton n’est pas claire et pourrait être un pseudonyme.

Il est encore possible de se procurer les livres publiés par Castle Hill Publishers à l’adresse ci-dessous. Quant au chimiste Germar Rudolf, l’article ne dit pas qu’il a été condamné pour avoir publié « Le Rapport Rudolf », dont la méthode scientifique a été validée par l’Institut
Max-Planck de Munich. Un juge d’instruction du canton de Fribourg (Suisse), Jean-Pierre Schroeter, confronté à une affaire similaire, constatait, dans une lettre du 21 octobre 1997 : « D’ailleurs Monsieur Ramuz, qui a enseigné la chimie durant de nombreuses années à l’Université de Fribourg, n’a pas contesté les analyses scientifiques de Germar Rudolf. Cet avis rejoint ceux qui ont déjà été exprimés à ce sujet ».

L’ingénieur chimiste Rudolf, dans un rapport d’expertise de 115 pages sur la formation et le contrôle de la présence de composés cyanurés dans les « chambres à gaz » d’Auschwitz arrive aux mêmes conclusions que l’ingénieur chimiste Fröhlich, que l’ingénieur américain Fred Leuchter, un spécialiste des chambres à gaz, que l’ingénieur Walter Lüftl, président de la Chambre syndicale des ingénieurs autrichiens, et que l’Institut d’expertise judiciaire Jan Sehn de Cracovie. Source : Collectif, « Deux procès politiques au scanner », les Editions
de Cassandra, 2009, p. 16, disponible via BOCAGE-INFO au prix de 30 CHF (30 euros).

https://openlibrary.org/publishers/Castle_Hill_Publishers

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !