Le gouvernement Britannique veut interdire deux nouveaux groupes de camarades

0
317

Paru dans Blanche Europe

La censure et l’interdiction de nos idées n’est pas prête de s’arrêter.

Gov.uk(en) :

Le ministre de l’intérieur a aujourd’hui déposé des ordonnances au Parlement pour rendre illégale l’appartenance à deux groupes terroristes de droite au Royaume-Uni.
Ces ordonnances interdiront la Sonnenkrieg Division (SKD) et reconnaîtront le System Resistance Network comme étant un alias du groupe déjà interdit National Action.

La regrettée National Action fut l’un des premiers groupes National-Socialiste à être interdit par la racaille qu’est le gouvernement Britannique.

Toujours prêts à plus d’intégration des masses non-Blanches, mais pas de répit pour les nationalistes !

La Sonnenkrieg Division est un groupe allié à l’Atomwaffen, groupe originaire des USA, ainsi qu’à The Base (groupe dont plusieurs membres furent arrêtés à cause d’un membre infiltré du FBI). On retrouve le même style de graphisme sur leurs affiches de propagandes.

Mettez le Système à genoux ! Devenez l’adversaire ! Affiche de Sonnenkrieg Division

Une affiche de l’Atomwaffen :

Les codes sont les mêmes, un visuel puissant qui laisse passer le message essentiel.

On se souvient aussi que le site Iron March a vu sa base de données jetée en pâture aux communistes et aux flics, nous sommes des cibles prioritaires pour les gouvernements anti-Blancs ne l’oubliez jamais.

Pour le groupe System Resistance Network, leurs visuels ressemblent énormément à la National Action, ce qui laisse bien supposer que plusieurs anciens membres se sont empressés de reformer un autre groupe.

Qui sera lui-même interdit, puis reformé sous un autre nom.

Le Système tente d’interdire des groupes, mais les membres et l’idéologie arrivent à échapper à la censure. Pas tous, mais la plupart.

L’interdiction rend illégale l’appartenance à un groupe au Royaume-Uni. Quiconque est membre d’un groupe ou offre son soutien à un groupe peut désormais être condamné à une peine de prison pouvant aller jusqu’à dix ans.
Le ministre de l’intérieur Priti Patel a déclaré :
  •  Les attaques récentes ici et en Allemagne ont mis en évidence la menace de l’extrémisme violent qui pèse sur nous.
  • Nous nous efforçons d’assurer la sécurité du public en augmentant le financement de la police antiterroriste et en renforçant la loi afin de maintenir les terroristes enfermés plus longtemps.
  •  En interdisant ces groupes, nous leur rendons la tâche beaucoup plus difficile pour répandre leur rhétorique haineuse.

10 ans de prison pour vouloir empêcher que le pays ne devienne un gigantesque melting-pot. Par attaque, le ministre doit sûrement parler de tags antisémites.

Dites moi, les autorités sont-elles si dures avec les violeurs et les pédophiles ?

En Grande-Bretagne, il vaut mieux être un violeur et un pédophile qu’un nationaliste Blanc ! Évidemment.

Cette décision fait suite à une réunion du Groupe de Révision des Interdictions, qui réunit des représentants de la police et d’autres partenaires pour évaluer le risque posé par les groupes dont l’interdiction pourrait être envisagée.
Dans le cadre de l’ordonnance d’interdiction du SKD, la mention du Partiya Karkeren Kurdistani (le Parti des travailleurs du Kurdistan ou PKK) sera modifiée pour inclure le Teyre Azadiye Kurdistan (TAK) et le Hêzên Parastina Gel (HPG) comme pseudonymes.
Le PKK est depuis longtemps considéré comme étant impliqué dans le terrorisme et ces ordonnances empêcheront les individus de contourner les efforts pour contrer son activité.

Le gouvernement Britannique n’est qu’un obstacle de plus à la sauvegarde de notre race. Il sera détruit, comme tous les gouvernements qui manipulent nos peuples pour leur faire approuver le génocide en cours.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !