Suisse : une étude indique qu’un nombre croissant de goyim sait que la finance juive internationale est derrière le Grand Remplacement

0
443

Paru dans Démocratie Participative

Internet menace le pouvoir juif international.

20 Minutes :

Les théories du complot antisémite se renforcent, selon la Fédération suisse des communautés israélites (FSCI). Cette évolution inquiétante est perceptible en Suisse comme à l’international. La lutte contre la propagation de ces idées est plus urgente que jamais.
C’est ce qui ressort du rapport annuel 2019 de la FSCI et de la Fondation contre le racisme et l’antisémitisme (GRA) ainsi que de celui de la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (CICAD) publiés conjointement mardi. Ils constatent une hausse des théories du complot qui font des juifs des instigateurs ou des profiteurs.
Ces théories circulent presque exclusivement sur la Toile. Selon la statistique établie en Suisse alémanique, elles représentent plus d’un tiers des 523 incidents antisémites recensés en ligne.
La plus populaire actuellement est la «théorie du grand remplacement» («Replacement Theory»). Elle consiste à faire croire que les Juifs tout-puissants veulent remplacer la population blanche européenne par des migrants arabes et africains pour créer une race métissée moins intelligente qu’ils pourraient manipuler.

Le « Grand Remplacement », une théorie « conspirationniste » antisémite sans aucun élément pour l’étayer.

Où les Nazis vont chercher tout ça ?

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !