Les nationalistes estoniens défilent au flambeau sous le commandement du ministre de l’intérieur

1
338

Paru dans Démocratie Participative

Les nationalistes ont défilé dans les rues de Talinn sous la direction du ministre de l’intérieur en personne.

7sur7.be :

Les participants brandissaient des torches, des drapeaux bleu noir blanc estoniens et le « drapeau d’Odin » (Dieu nordique), attribut d’un groupe proche de néo-nazis, fondé en Finlande voisine en 2015.
Mart Helme, leader et fondateur d’EKRE et ministre de l’Intérieur a conduit la marche. Son parti, qui se distingue par son discours populiste et anti-migrants, a rejoint la coalition au pouvoir après avoir obtenu près de 18% des voix aux législatives en mars dernier.
M. Helme a suscité des réactions indignées en Estonie et à l’étranger en décembre, lorsqu’il a taxé la jeune Première ministre social-démocrate finlandaise Sanna Marina de « vendeuse » et accusé son gouvernement de détruire leur pays.
Les partisans d’EKRE traitent de haut l’importante minorité russe d’Estonie qui représente environ un quart de la population de ce pays de 1,3 million d’habitants.
L’Estonie avait été occupée puis annexée par l’URSS pendant la 2e guerre mondiale et n’a retrouvé l’indépendance qu’en 1991.

L’Estonie est un petit paradis aryen. Sa santé raciale est éclatante.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !