Une Néerlandaise qui s’est rendue chez un psychiatre pour obtenir de l’aide s’est vu proposer l’euthanasie comme « traitement » à la place

0
402

Paru dans Démocratie Participative

Une patiente néerlandaise en santé mentale a révélé qu’elle était « bouleversée et en colère » lorsque son nouveau psychiatre lui a proposé l’euthanasie lors de leur tout premier rendez-vous :

Manon, qui cherchait de l’aide pour un trouble de stress post-traumatique, a été informée qu’elle remplissait les critères pour être euthanasiée.
Elle a déclaré : « J’étais suicidaire, mais je cherchais l’aide que je n’avais jamais obtenue – une aide pour le cœur de ma douleur et de mon chagrin les plus profonds, mon traumatisme, mon trouble de stress post-traumatique ».
Aux Pays-Bas, l’euthanasie est légale si la personne éprouve une « souffrance désespérée et insupportable » et choisit de mettre fin à sa vie.
Le médecin a déclaré que Manon avait déjà fait « tout ce qui était humainement possible » pour se faire soigner, ce qui lui a donné l’impression qu’elle ne « méritait » pas de continuer à vivre.
Elle a dit qu’elle pensait : « Oui, je suis brisée, mais je veux redevenir entière. Je demande de l’aide pour aller mieux, pas pour mourir ! »
Des années plus tard, Manon espère toujours surmonter son état. Elle dit qu’elle a maintenant commencé à envisager l’euthanasie elle-même, avant d’ajouter « Mais je veux vraiment vivre. »
…Au Royaume-Uni, le Royal College of General Practitioners a récemment annoncé qu’il allait maintenir son opposition au suicide assisté, suite à une enquête auprès de ses membres.

La psychiatrie est une activité strictement juive, et ce depuis que Freud et ses disciples ont commencé à dominer le domaine il y a plus de 100 ans.

Et l’une des premières choses qu’ils ont faites a été d’éloigner Dieu de tout concept de santé ou de maladie mentale.

Lorsque les aspects spirituels des problèmes d’une personne ne sont jamais abordés, ses chances d’être guérie sont pratiquement nulles, ce qui explique en grande partie pourquoi la plupart des psychiatres admettent librement n’avoir jamais guéri aucun de leurs patients.

Un psychiatre « gère » les symptômes d’un patient indéfiniment de manière à créer un patient idéal pour la vie.

Le Christ est la source de l’espoir et de toute guérison, et quand vous remplacez le Christ par des psychiatres juifs qui détestent tout ce que le Christ représente, vous ne laissez aucune possibilité de guérison ou de rédemption.

Dans le paradigme sans Dieu de la psychologie moderne, l’euthanasie est probablement le seul « traitement » qui mettra fin à la souffrance de quelqu’un.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !