Conférence Casa Pound à Aigle

0
224

Paru dans le Courrier du Continent

L’esprit du mouvement né à Rome en 2003 souffle sur les Alpes !

Il a depuis sa fondation essaimé dans toute l’Italie et la section valdôtaine s’est déplacée à Aigle en force le 1er décembre 2018 pour venir partager son expérience du combat politique avec les militants de Résistance helvétique.

Au nom du peuple de Rome, Casa Pound revendique sans complexe l’héritage du squadrisme des années vingt et de la Rome antique, un défi relevé avec brio si l’on se réfère aux résultats des dernières élections italiennes.

Les militants de Casa Pound ne font pas table rase du passé, bien au contraire, mais ils s’en servent comme d’un tremplin pour renverser le panier de crabes des politiciens véreux. Ceux-ci eurent le droit de piller l’Italie après avoir fait allégeance aux vainqueurs de la Deuxième guerre mondiale.

Exsangue, le peuple italien a dit basta. Pour créer une nouvelle nation, une nouvelle société, un nouveau paradigme, Casa Pound se positionne en fer de lance : ce mouvement montre l’exemple afin de susciter une nouvelle conscience, un nouveau comportement.

A l’échelle individuelle, l’engagement personnel du militant dans le combat politique représente une expérience irremplaçable : il se forge le caractère au feu de l’action. Le militant de Casa Pound apprend ainsi à encaisser les inévitables déceptions sans résignation grâce au soutien de ses camarades : il n’est plus isolé pour affronter l’adversité.

Dame Helvetia, qui se croit toujours courtisée par des chevaliers blancs (Jean-Claude Juncker !), doit vite remplacer ses lunettes roses en réalisant qu’elle devra un jour ou l’autre saisir le taureau par les cornes pour ne pas subir les derniers outrages. Les militants de Résistance helvétique en sont conscients : ils seront tôt ou tard confrontés à des situations qui sont le quotidien des militants de Casa Pound : combattre pour survivre, s’entraider pour agir. L’union fait la force et un militant averti en vaut deux.

Le jour de la conférence à Aigle, personne ne parlait encore des Gilets jaunes, tout simplement parce que ce mouvement ne s’était pas encore manifesté, quand bien même il existait en puissance depuis longtemps.

Casa Pound avait en quelque sorte déjà anticipé cette évolution en Italie et le Mouvement Cinq Etoiles pouvait même se payer le luxe d’offrir un soutien logistique aux Gilets jaunes !

Depuis ces événements d’une ampleur européenne, un vent nouveau souffle sur les Alpes, une nouvelle conscience et une nouvelle volonté émergent des brouillards de la drogue mentale distillée depuis septante ans par un mondialisme apatride et prédateur.

Source : Courrier du Continent No 605, février 2019, pages 4-5, case postale 141, CH-3960 Sierre (Suisse)

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !