Le tsar de l’antisémitisme de Trump affirme que l’Amérique a été “conçue” pour protéger les Juifs du monde entier

0
288

Paru dans Right of the Right

Le nouvel envoyé du département d’État pour l’antisémitisme, Elan Carr, s’est adressé avant-hier aux dirigeants juifs américains réunis pour une conférence à Jérusalem et a félicité le président Donald Trump pour son engagement à combattre ce parti pris :

Carr, 50 ans, un ancien procureur de Los Angeles parlant hébreu qui a servi dans l’armée américaine en Irak, a été nommé envoyé spécial pour surveiller et combattre l’antisémitisme au début du mois. Le poste, occupé par Ira Forman sous le président Barack Obama, était resté vacant pendant les deux premières années de la présidence de Trump malgré les protestations des législateurs et des groupes juifs.

“Mon bureau a été créé par la loi et conçu pour protéger le peuple juif dans le monde entier. Pensez-y “, a dit Carr jeudi. “La plus grande puissance du monde se concentre, par la loi et par dessein, sur la protection des Juifs. C’est quelque chose qu’il ne faut pas tenir pour acquis.”
Carr a déclaré que le président ” ne pouvait pas être plus passionné par la question ” de la lutte contre l’antisémitisme et qu’il avait ” passé beaucoup de temps à parler d’antisémitisme dans son discours sur l’État de l’Union “.
Dans son discours du 5 février, M. Trump a qualifié l’antisémitisme de “poison vil” et de “croyance venimeuse” et a évoqué les survivants de la fusillade d’octobre dans une synagogue de Pittsburgh.
M. Carr, qui était en Israël pour rencontrer des représentants du gouvernement et des membres de la société civile, a également fait l’éloge du secrétaire d’État Mike Pompeo, déclarant que Pompeo “ne pouvait être plus déterminé” à éradiquer la “maladie” de la haine juive.
“Pompeo en parle chaque fois que l’occasion se présente et il en parle avec passion “, a dit M. Carr. “C’est l’affaire de ce gouvernement et des États-Unis de combattre l’antisémitisme.”
Carr était catégorique sur le fait que la Maison-Blanche “n’ignorerait aucune partie du spectre idéologique” et s’attaquerait à l’antisémitisme “quels que soient les vêtements idéologiques dans lesquels elle s’habille”, de l’ultranationalisme de droite au sionisme de gauche. Certains groupes juifs appartenant à la Conférence des Présidents, qui regroupe un éventail d’idéologies politiques, se sont inquiétés du fait qu’un programme du Département de la sécurité intérieure sur la lutte contre l’extrémisme violent ait été modifié pendant l’administration Trump pour se concentrer uniquement sur l’extrémisme musulman et non le nationalisme blanc.
Parmi les menaces citées par Carr figuraient les formes traditionnelles d’antisémitisme telles que les ” déclarations de responsables gouvernementaux qui nous traitent d’étrangers internationalistes qui subvertissent la société ” et les attaques de ceux qui disent que la défense des immigrants par les juifs est une menace pour les États-Unis. L’homme armé accusé dans la fusillade de Pittsburgh aurait dénoncé le soutien des Juifs aux droits des immigrants.
“L’antisémitisme est une maladie humaine et pourrit au cœur de toute société qui l’adopte”, a dit M. Carr.

C’est ainsi que le but de l’Amérique est devenu, “l’arsenal du Judaïsme”. Ce qu’il voulait vraiment dire c’est que la puissance militaire américaine serait utilisée pour promouvoir et défendre les valeurs juives, ce qui inclut, sans s’y limiter, le “mondialisme” et le “sionisme” deux des piliers de ce que l’on appelle “démocratie” de nos jours.

Et ne vous y trompez pas – les commentaires de Carr ne pourraient pas rendre plus clair le fait que les Juifs essaient littéralement de pathologiser toute critique des Juifs pour une raison quelconque. Ils ne souhaitent rien de plus que de faire de l'”antisémitisme” un trouble mental reconnu qui peut être traité par la médication forcée et la thérapie de “dénazification”. Quiconque s’oppose aux Juifs est “malade”, quelle que soit son affiliation politique, et à partir de maintenant ce sera le rôle principal de l’Amérique de punir quiconque regarde un Juif du mauvais côté.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !