L’effondrement du régime français est inévitable

0
360

Paru dans The Ethnic-European

Alors que la France s’apprête ce week-end à vivre son cinquième week-end de protestations, nous pouvons annoncer que les tables sont en préparation pour la démission du Président Macron et la dissolution de l’Assemblée française. Une telle issue à l’impopularité du régime n’est plus une question de si, mais une question de quand ; imminente.

Avec un peu de prévoyance et de recul, pour beaucoup de gens rétrospectivement l’ascension d’Emmanuel Macron, un bonhomme banquier d’affaires, était vouée à la décrépitude. On pense que sa carrière est similaire à celle d’une dynastie royale, sauf que dans son cas, il a été considéré comme un aristocrate des maisons bancaires mondialistes.

Le dernier clou dans le cercueil de l’infortuné Macron comprendra certainement ceux martelés par le général Antoine Martinez et dix autres généraux, un amiral et colonel, ainsi que l’ancien ministre français de la Défense Charles Millon.

Eux-mêmes hommes très respectés, ils ont donné un avertissement fort que la signature par Macron du Pacte mondial sur la migration de l’ONU prive la France d’une souveraineté encore plus grande, fournissant une raison supplémentaire pour “un peuple déjà battu” de “se révolter”.

Les cosignataires militaires hautement décorés affirment que le Macron assiégé est “coupable d’un déni de démocratie ou d’une trahison contre la nation” pour avoir signé le pacte migratoire sans l’avoir soumis au peuple.

« L’Etat français prend du retard dans la prise de conscience de l’impossibilité d’intégrer trop de personnes, outre des cultures totalement différentes, qui se sont regroupées au cours des quarante dernières années dans des zones qui ne sont plus soumises aux lois de la République », conseille la lettre signée “l’union des patriotes” affirmant également que l’immigration massive efface les « repères de civilisation » de la France.

Le pacte, qui a fait l’objet de protestations lors des manifestations de la veste jaune dans cinq pays, a été signé lundi à Marrakech par 164 nations, la plupart contre la volonté des citoyens, comme l’indiquent des dizaines de pétitions par pays. Ce document immensément opposé et désastreux déclare que la migration illimitée doit être traitée comme un droit de l’homme et que la critique de la migration de masse doit être traitée comme un discours de haine.

VIDEO EN DIRECT La France se prépare pour le chaos : les gilets jaunes appellent à la démission de Macron à l’occasion de la 5e fin de semaine de protestations

REPRODUCTION LIBRE : Nous sommes des partenaires et non des rivaux. Réimprimez nos articles pour attirer un grand nombre de lecteurs sur votre blog d’actualités.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !