OPINION – Christchurch et le sens des proportions

0
292
(Reuters Photo)

Par Michael Walsh dans The Ethnic European

Presque tous les jours les forces militaires dirigées par l’OTAN massacrent sans discrimination beaucoup plus de musulmans et de chrétiens qu’il n’y a de morts aujourd’hui en Nouvelle-Zélande.

En fait, on estime que, depuis 1945, ces forces démoniaques de l’OTAN sont directement ou indirectement responsables de la mort de plus de 30 millions de personnes, la plupart mais pas exclusivement de confession islamique.

Aujourd’hui, leurs médias, leur gouvernement claviériste, vont se tordre les mains et jouer de leurs chants sur une triste mais relativement minuscule liste de 49 victimes d’une violence similaire pratiquée couramment par l’OTAN.

Les martyrs de l’OTAN ne sont pas une menace pour notre mode de vie. Ils mènent leur vie quotidienne en toute quiétude, de l’utérus à la tombe, à moins que l’OTAN ne lance des frappes militaires. Dans un tel cas, ces innocents sont incinérés et les médias occidentaux n’entendent jamais ces âmes, femmes, mères et enfants condamnés crier à la folie, comme ils sont hypocritement sélectifs dans leur gesticulation des mains.

Ce sont les mêmes médias d’entreprise qui nourrissent les industries de l’armement de fantasmes effrayants au sujet d’une menace inexistante de la Russie, de la Chine, de l’Irak ou de la Syrie, quel que soit le territoire convoité par l’OTAN occidentale.

Les fausses nouvelles et les nouvelles avariées sont le stock des médias dans le commerce. Seuls les crédules et les imbéciles au-delà de la rédemption s’imbiberont et répéteront les platitudes des médias qui s’agitent sur le massacre de Christchurch.

Laissez les électeurs regarder dans le miroir de leur salle de bain. Comme George Orwell l’a supposé, “Ceux qui élisent des politiciens véreux ne sont pas des victimes, mais des complices.”

Aujourd’hui, ce ne sont ni les chrétiens, ni les musulmans, ni les agnostiques qui chercheront à profiter du massacre qui a eu lieu en Nouvelle-Zélande. Cependant, on peut être certain que les médias corporatifs et les décideurs politiques occidentaux auront des orgasmes après avoir eu l’occasion de vilipender toute personne innocente qui rejette la destruction raciale de l’espèce ethnique européenne menacée.

Personne, responsable ou non, n’est jamais amené à rendre des comptes, sans parler du bureau d’un rédacteur en chef de journal ou du nouveau bureau d’une rédaction de télévision, pour expliquer leur martyre chimique satanique et explosif d’innocents au Moyen-Orient, aussi loin que l’Afghanistan. Kaboul est à 11 000 kilomètres de Washington DC ; Damas est à 6 000 kilomètres du Pentagone.

Les médias soutenus par l’OTAN profiteront de cette occasion pour mettre au pilori les populistes, pour vilipender ceux qu’ils appellent ” l’extrême droite ” et ils chercheront à tenir les Blancs responsables, partout dans le monde, du massacre qui a eu lieu à Christchurch.

Le correspondant Joe Johnston souligne une dure vérité : “R.I.P. aux victimes. Entre-temps, le Premier ministre australien Scott Morrison a déclaré que le tireur de la mosquée de Christchurch était un citoyen australien, décrivant le suspect comme un ” terroriste d’extrême droite et violent “. Mais c’est parfaitement normal pour des soldats australiens de tuer des soldats syriens quand ils gagnent trop de terrain sur ISIS”.

Gary Roberts écrit : ” Combien de Vietnamiens les envahisseurs australiens ont-ils tués dans cette guerre illégale ? Combien d’envahisseurs australiens sont allés en Irak ? Afghanistan ? Syrie ? Ouais, c’est que du plaisir et des jeux jusqu’à ce que ça te revienne à la maison, hein?”

James Fenton : “Ce n’est pas différent du Yémen, de la Syrie, de l’Afghanistan, de la Somalie, de l’Irak, etc. Des gens tués sans justification dans une guerre, ou dans une église, ça n’a aucun sens. Aucune différence entre un soudeur et un tireur. Certains diront qu’une soudure a une justification, mais, c’est juste des conneries.”

La réponse devrait être celle d’une stratégie que j’ai inventée et qui est connue sous le nom de judo-tactique ; au lieu d’aller sur la défensive, allez sur l’attaque. Doublez, multipliez votre dénonciation des massacres d’innocents perpétrés par l’OTAN, les États-Unis et leurs alliés sionistes en Israël. Le meilleur antidote à la haine des médias contre les Blancs est de pointer et de pointer du doigt la vérité sur leur horrible visage satanique.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !